Attentat des tours de Khobar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tours de Khobar)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attentat des tours de Khobar
Image illustrative de l’article Attentat des tours de Khobar
L'immeuble n°131 après l'explosion.

Localisation Khobar, Ach-Charqiya, Arabie saoudite
Cible Membres de la 4404ème escadre aérienne (en) de l’Armée de l’air des États-Unis assignés à l'opération Southern Watch.
Coordonnées 26° 15′ 40″ nord, 50° 12′ 25″ est
Date
Type Attentat au camion piégé
Morts 20
Blessés 498
Auteurs présumés Imad Moughniyah (cerveau du projet selon les États-Unis et Israël)
Talal Hamiyah (ar) (chef de l’Organisation de sécurité extérieure du Hezbollah)
Ahmed Ibrahim Al-Moughassil (en) (conducteur du camion)
Ali Saïd ibn Ali al-Houry (en)(passager du camion, l'a converti en véhicule piégé et a dissimulé les explosifs)
Abdelkarim Hussein Mohamed Al-Nasser (en) (chef suspecté du Hezbollah Al-Hedjaz (en))
Ibrahim Salih Mohammed Al-Yacoub (en) (chargé de la surveillance des troupes américaines)
Hani al-Sayegh (en)
8 autres citoyens saoudiens
1 citoyen libanais[1]
Organisations Hezbollah Al-Hedjaz (en)
Géolocalisation sur la carte : Arabie saoudite
(Voir situation sur carte : Arabie saoudite)
Attentat des tours de Khobar
Image de l'attentat.

L'attentat des tours de Khobar est une attaque terroriste ayant eu lieu le dans un lotissement de la ville de Khobar, en Arabie saoudite, situé près du siège de la compagnie nationale de pétrole (Saudi Aramco) de Dhahran. En 1996, les locaux étaient utilisés par du personnel militaire étranger, notamment des Américains.

Malgré certains soupçons quant à la responsabilité d'Al-Qaïda dans cet attentat, des individus identifiés comme membres du Hezbollah Al-Hedjaz (en), ainsi que l'État iranien seront accusés à tort par les États-Unis. Le bâtiment de sept étages logeait du personnel de l'US Air Force. En tout, dix-neuf Américains et un Saoudien furent tués, et trois cent soixante-douze autres personnes de nombreuses nationalités furent blessées.

William Perry, secrétaire à la Défense des États-unis au moment des événements, avoua dans une entrevue accordée en 2007 : « Je pense désormais Al-Qaïda plutôt que l'Iran responsable de l'attentat au camion piégé de 1996 visant la base américaine. »

De plus, le prince saoudien Nayef, à la tête du ministère de l'intérieur et à la tête de la commission chargé de l'enquête, disculpera[Quand ?] définitivement l'Iran de toute implication dans l'attentat.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans le tome 29 (Le prince des Ténèbres 1/3) de Jour J, l'attentat des tours de Khobar est le point de départ de l'histoire. Le prince Nayef désigne comme responsable de l'attentat les Iraniens. L'agent spécial O'Neill réussit à prouver l'innocence des Iraniens et tient lui comme responsable Ben Laden et son organisation encore méconnue Al-Qaïda

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CRIMINAL NO: 01-228-A », UNITED STATES DISTRICT COURT (consulté le 27 août 2015)