Tora Bora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tora Bora (2006).

Tora Bora (pachto : توره بوره ; « poussière noire ») est un réseau de cavernes situées dans les montagnes de Safed Koh dans l'Est de l'Afghanistan. Sa construction a été en partie financée par la CIA au début des années 80, lorsque celle-ci soutenait les djihadistes face à l'URSS.[1]

Au début de la guerre d'Afghanistan de 2001, Tora Bora fut l'une des places fortes des Talibans et de leurs alliés avant sa chute lors de la bataille de Tora Bora.

Bombardements américains à Tora Bora en novembre ou décembre 2001

Le , après un bref combat contre les talibans, Tora Bora est prise par l'État islamique[2],[3].

Géologie[modifier | modifier le code]

Au niveau lithologique, Tora Bora est composé de gneiss metamorphique et de schiste[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Edward Snowden on Twitter », Twitter,‎ (lire en ligne)
  2. Afghanistan: l'État islamique a repris une ancienne forteresse de Ben Laden, L'Express avec AFP, 15 juin 2017.
  3. Emmanuel Derville, À Tora Bora, la «drôle de guerre» contre l'État islamique, Le Figaro, 23 octobre 2017.
  4. M. Bahmanyar - texte - (ISBN 1780966296), Osprey Publishing, 20 avril 2012

Tora Bora dérive du syriaque "Toura Boura" qui signifie littéralement "montagne caillouteuse"

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]