Tommy Salo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salo.
Tommy Salo
Description de l'image TommySalo.JPG.
Nationalité Drapeau de la Suède Suède
Naissance ,
Surahammar (Suède)
Entraîneur retraité
A entraîné Kungälvs IK (Division 1)
IK Oskarshamn (Allsvenskan)
Activité 2007-2010
Joueur retraité
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour LNH
Islanders de New York
Oilers d'Edmonton
Avalanche du Colorado
Elitserien
Västerås IK
MODO Hockey
Frölunda HC
LIH
Grizzlies de Denver
Grizzlies de l'Utah
Repêc. LNH 118e choix au total, 1993
Islanders de New York
Carrière pro. 1989-2007
Poste
Titre Directeur général
IK Oskarshamn (Allsvenskan)
Leksands IF (Allsvenskan/SHL)
Activité 2010-2015

Temple de la renommée du hockey suédois : 2013

Thomas Mikael Salo (né le à Surahammar en Suède) est un gardien de but professionnel suédois de hockey sur glace[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il fut d'abord repêché du VIK Västerås HK, par les Islanders de New York en 5e ronde, 118e au total, du repêchage d'entrée dans la LNH 1993. Il joua aussi pour le MODO hockey, les Grizzlies de Denver et les Grizzlies de l'Utah de la ligue internationale de hockey, de même que pour les Islanders de New York, les Oilers d'Edmonton et l'Avalanche du Colorado de la Ligue nationale de hockey. Le 7 mars 2005, Salo annonce qu'il accroche ses patins. Puis, le 4 août de la même année, il annonce qu'il est revenu sur sa décision et qu'il signe avec les Frölunda Indians, ce qui créa un conflit avec le MODO qui avait accepté de mettre un terme à son contrat à la suite de sa retraite. Avec Salo revenant au jeu presque tout de suite après avoir annoncé sa retraite, le MODO exigea de Frölunda qu'ils paient pour Tommy. Le 11 août, la querelle est réglée, alors que le MODO retire ses exigences. Cela compléta un étrange coup du destin; Salo remplaçait ainsi Henrik Lundqvist comme gardien partant à Frölunda... tandis que Lundqvist prenait la place de Salo sur l'équipe nationale et en tant que vedette de la LNH.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il défendit avec brio le Tre Kronor au cours des Jeux olympiques de Lillehammer de 1994, alors que son pays remporta la médaille d'or par blanchissage. Il fit un arrêt clé face à Paul Kariya d'Équipe Canada au cours des tirs de fusillade pour donner à la Suède sa toute première médaille d'or Olympique en hockey sur glace de leur histoire. Cette victoire fut commémorée en Suède par un timbre montrant le but victorieux de Peter Forsberg, but qui n'aurait pas été victorieux sans l'arrêt de Salo.

On se souvient aussi de lui pour l'étrange but qu'il a accordé à la Biélorussie en quarts de finale des Jeux olympiques de Salt Lake City de 2002. C'était un lancer plutôt inoffensif, décoché bien avant la ligne bleue par Vladimir Kopat. Salo tenta de l'arrêter en sautant et parant son visage, mais la rondelle frappa son masque, s'éleva sans les airs, rebondit sur son dos et entra dans le filet, à la consternation des Suédois et inversement, à la plus grande joie des biélorusses qui n'étaient pas du tout favoris contre cette Suède qui avait été dominante tout au long du tournoi avant ce but désastreux. Salo devint le bouc-émissaire et fut largement critiqué pour avoir laissé entrer un tir qui n'aurait jamais dû entrer dans le but. Le capitaine Mats Sundin défendit son gardien en disant, avec raison, que toute l'équipe avait joué en deçà de ses capacités et qu'un simple but malchanceux n'aurait normalement pas dû coûter la victoire au Tre Kronor. Cette défaite fut un scandale en Suède.

Carrière d’entraîneur[modifier | modifier le code]

Tommy Salo a commencé une carrière d’entraîneur en 2007. Il a entraîné le Kungälvs IK, évoluant dans la Division 1, le troisième échelon suédois jusqu'en 2009. Il devient alors entraîneur-chef du club IK Oskarshamn dans l'Allsvenskan.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[2],[3]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  V   D  Pr/N Min  BC Moy % Arr  Bl Pun PJ  V   D  Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
1990-1991 IK Westmannia-Köping Division 1 24 3,37 87,9 - - - - - - - -
1990-1991 Västerås IK Elitserien 2 100 11 6,60 85,1 0 - - - - - - - -
1991-1992 IK Westmannia-Köping Division 1 29 3,23 88,2 - - - - - - - -
1992-1993 Västerås IK Elitserien 24 1 431 59 2,47 91,8 2 2 120 6 3,00 89,5 0
1993-1994 Västerås IK Elitserien 32 1 896 106 3,35 88,5 0 4 240 4,75 85,2 0
1994-1995 Grizzlies de Denver LIH 65 45 14 4 3 810 165 2,60 91,0 3 8 7 0 390 20 3,07 89,0 0
1994-1995 Islanders de New York LNH 6 1 5 0 358 18 3,02 90,5 0 - - - - - - - -
1995-1996 Grizzlies de l'Utah LIH 45 28 15 2 2 695 119 2,65 90,2 4 22 15 7 1 342 51 2,28 91,9 3
1995-1996 Islanders de New York LNH 10 1 7 1 523 35 4,02 86,0 0 - - - - - - - -
1996-1997 Islanders de New York LNH 58 20 27 8 3 208 151 2,82 90,4 5 - - - - - - - -
1997-1998 Islanders de New York LNH 62 23 29 5 3 461 152 2,64 90,6 4 - - - - - - - -
1998-1999 Islanders de New York LNH 51 17 26 7 3 018 132 2,62 90,4 5 - - - - - - - -
1998-1999 Oilers d'Edmonton LNH 13 8 2 2 700 27 2,31 90,3 0 4 0 4 296 11 2,23 92,6 0
1999-2000 Oilers d'Edmonton LNH 70 27 28 13 4 164 162 2,33 91,4 2 5 1 4 297 14 2,83 89,5 0
2000-2001 Oilers d'Edmonton LNH 73 36 25 12 4 364 179 2,46 90,4 8 6 2 4 406 15 2,22 92,0 0
2001-2002 Oilers d'Edmonton LNH 69 30 28 10 4 035 149 2,22 91,3 6 - - - - - - - -
2002-2003 Oilers d'Edmonton LNH 65 29 27 8 3 814 172 2,71 89,9 4 6 2 4 343 18 3,15 88,8 0
2003-2004 Oilers d'Edmonton LNH 44 17 18 6 2 486 107 2,58 89,6 3 - - - - - - - -
2003-2004 Avalanche du Colorado LNH 5 1 3 1 304 12 2,37 91,2 0 1 0 0 27 0 0,00 100 0
2004-2005 MODO Hockey Elitserien 36 2 165 93 2,58 90,9 0 6 358 19 3,18 88,8 1
2005-2006 Frölunda HC Elitserien 37 2 189 90 2,47 91,1 0 17 1 019 40 2,35 92,0 1
2006-2007 Frölunda HC Elitserien 22 1 277 70 3,29 87,5 1 - - - - - - - -
Totaux LNH 526 210 225 73 30 435 1 296 2,55 90,5 37 22 5 16 1 367 58 2,55 90,9 0

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tommy Salo », sur Eliteprospects.com
  2. (en) « Tommy Salo hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.
  3. « Tommy Salo - Statistiques », sur www.nhl.com.