Tommy Dorsey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tommy Dorsey
Image dans Infobox.
Tommy Dorsey dans le film The Fabulous Dorseys (1947)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
GreenwichVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Thomas Francis Dorsey Jr.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Autres informations
Instruments
Labels
Genre artistique
Site web
Distinction
Discographie
Discographie de Tommy Dorsey (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Tommy Dorsey est un tromboniste, trompettiste et chef d'orchestre de jazz américain né à Shenandoah (Pennsylvanie) le et mort à Greenwich (Connecticut) le .

Il est le frère cadet du saxophoniste et chef d'orchestre Jimmy Dorsey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Francis Dorsey, Jr. est né à Shenandoah en Pennsylvanie[1]. Il commença sa carrière à l'âge de 15 ans lorsque son frère aîné Jimmy lui conseilla de remplacer Russ Morgan. Tommy et son frère travaillèrent dans plusieurs orchestres. Glenn Miller était un membre de l'orchestre de Tommy Dorsey en 1934. En 1935, alors que Every Little Moment était le succès de l'année, Tommy décide de quitter le groupe. Il fera deux apparitions filmées aux côtés de Frank Sinatra et son Orchestre dans les films Las Vegas Nights (1941) et Ship Ahoy (1942). En 1956, après un repas copieux, il décida de prendre des somnifères, en abusa, et en décéda[2]. Son frère, atteint d'un cancer, mourut l'année suivante.

Tommy Dorsey est inhumé au Kensico Cemetery dans le hameau de Valhalla, New York (en)[3].

Il avait été marié trois fois et avait quatre enfants. Son épouse Jane est décédée en 2003 à 79 ans.

Discographie (sélective)[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Blues (jam session, 1928)
  • Tiger rag (à la trompette, 1929)
  • I'm gettin' sentimental over you (1935)
  • Boogie Woogie (1938)
  • Easy does It (1939)
  • I'll Never Smile Again (vocal, Frank Sinatra 1940)
  • Yes indeed (1941)
  • Opus n° 1 (1944)

Titres N°1[modifier | modifier le code]

  • I'll Never Smile Again - n°1 US août-
  • There Are Such Things - n°1 US
  • In the Blue of Evening - n°1 US

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tommy Dorsey | Biography, Music, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  2. (en-US) « Tommy Dorsey Chokes to Death On Food While Asleep in Home; Bandleader, Noted for Sweet Jazz, Found by Manager in Greenwich Bedroom TOMMY DORSEY, 51, CHOKES TO DEATH », sur timesmachine.nytimes.com (consulté le )
  3. « Tommy Dorsey (1905-1956) - Mémorial Find a Grave », sur fr.findagrave.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]