Tommaso Gismondi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Tommaso Gismondi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 96 ans)
AnagniVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Tommaso Gismondi, né le à Anagni et mort le dans la même commune, est un sculpteur italien, particulièrement d'art sacré.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tommaso est né à Anagni en 1906 de Carlo Gismondi et Angela Ferretti[1],[2]. Il s'est installé enfant avec sa famille à Rome en 1921[1]. Après la guerre, il est allé à Buenos Aires en Argentine, puis il revient dans sa ville natale, Anagni, à la fin des années 1950[1].

Il est connu comme étant « le sculpteur du Pape »[3],[4] du fait des œuvres créées sur commande de Paul VI et de Jean-Paul II[5],[1],[2]. Ses œuvres les plus célèbres sont les portes de la Bibliothèque vaticane et des Archives secrètes du Vatican (1985), certains bronzes de la basilique Saint-Pierre, la cathèdre de Jean-Paul II et le Chemin de la croix de l'église Sainte-Anne[1],[2].

Il aimait graver des médailles et des pièces de monnaie pour le Vatican et pour l'Italie.

Il ne doit pas être confondu avec le sculpteur italien Federico Gismondi.

Un musée lui est consacré à Anagni[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (it) Bruno Sbaraglia, « Tommaso Gismondi, lo scultore a servizio del Vaticano », Gente commune Luglio,‎ , p. 17 (lire en ligne, consulté le 29 mai 2019).
  2. a b c et d (it) Aldo Costa, « Lo scultore Tommaso Gismondi è morto nel pomeriggio di ieri all'età di 97 ... », Il Tempo, no 7,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mai 2019).
  3. Jean Modot, « Souvenirs italiens à Paris », sur Google Books, (ISBN 2332550518, consulté le 15 mai 2019).
  4. (it) « Capodanno Senese, quest’anno la consegna 17 opere di Tommaso Gismondi ispirate alle Contrade », Radio Siena TV,‎ (lire en ligne).
  5. (it) « Cerimonia di consegna delle opere di Tommaso Gismondi ispirate alle Contrade », sur Magistrat de la contrade de Sienne, (consulté le 29 mai 2019).
  6. (it) « Anagni: Casa Museo Tommaso Gismondi », sur ciociariaturismo.it.
  7. Jacques Mercier, « Guide du Vatican », sur Google Books, (ISBN 2402042788, consulté le 15 mai 2019).
  8. « Studi romani - Volume 46 - P. 111 », sur Google Books, (consulté le 30 mai 2019).
  9. .http://pontificiaparrocchiasantanna.it/notizia/474
  10. Collectif Gallimard Loisirs, « GEOguide Tout Paris », sur Google Books, (ISBN 2742443150, consulté le 15 mai 2019).
  11. Giorgio Bonsanti, « La Basilica di San Francesco ad Assisi: Testi : schedi », sur Google Books, (ISBN 8876868070, consulté le 30 mai 2019).
  12. (it) Benedetto Coccia, chap. 3.4 « La fine del mondo a sora », dans I percorsi dell'aldilà nel Lazio (lire en ligne).
  13. [1]
  14. [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]