Tombe des Biges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La tombe des Biges (en italien Tomba del Bighe) ou tombe Stackelberg, est l'une des tombes étrusques peintes[1] de la nécropole de Monterozzi, dont les fresques ont été détachées[2] puis transférées dans une reconstitution de la tombe au musée archéologique national de Tarquinia.

Description[modifier | modifier le code]

Découverte en 1827 par l'archéologue Otto Magnus von Stackelberg (qui lui donne son premier nom) sur le site des nécropoles de Monterozzi, cette tombe a camera du Ve siècle av. J.-C., de 4,80 m × 4,50 × 2,60 (h), est dénommée ensuite par la présence de course de chars à deux chevaux (les biges), sur les fresques. D'autres scènes traditionnelles du banquet et de spectateurs des épreuves sportives rituelles sont également présentes : tribunes, jeux érotiques de jeunes gens sur l'herbe...

Ces fresques gravement endommagées ont été détachées et transférées en 1949 dans une salle du musée de Tarquinia pour les préserver.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 200 sur les 6 000 du site
  2. La technique spéciale de transfert de fresques a été mise au point à cette occasion (cf notice du musée).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Liéber, « Relation entre les courses de chevaux, les jeux funéraires et la fertilité » in Regards sur la truphè étrusque, p. 115

Liens externes[modifier | modifier le code]