Thirteenth Air Force

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thirteenth Air Force
(13 AF)
Image illustrative de l’article Thirteenth Air Force
McDonnell Douglas C-17 Globemaster III sur le tarmac du siège de la 13 AF, la Hickam Air Force Base.

Création (création)
(activation)
Dissolution [1]
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche United States Air Force
Surnom Jungle Air Force
Guerres Guerre du Pacifique
Guerre du Viêt Nam
Décorations
Commandant historique Nathan F. Twining
Hubert R. Harmon (en)
Benjamin Oliver Davis, Jr.
Emblème Thirteenth Air Force - Emblem.png

La Thirteenth Air Force (13 AF) est une force aérienne numérotée (en) de l'United States Air Force qui dépend des Pacific Air Forces. La 13 AF n'a jamais été stationné dans le territoire continental des États-Unis, mais elle est l'une des forces aériennes numérotées de l'US Air Force, les plus anciennes et active en continu jusqu'en 2012.

Créée le à Plaine Des Gaiacs Airfield (en) en Nouvelle-Calédonie, la 13 AF est l'une des forces aériennes de combat de l'United States Army Air Forces déployée sur le théâtre du Pacifique lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle participe à des opérations principalement dans le Pacifique Sud, en attaquant les forces ennemies dans les îles Salomon, les îles Gilbert et Marshall, les îles Mariannes et Palaos et aux Philippines.

Pendant la guerre froide, La 13 AF demeure aux Philippines afin d'effectuer des missions de défense aérienne. Elle devient l'une des forces aériennes numérotées des Pacific Air Forces (PACAF). Au cours de la guerre de Corée, ses unités fournissent de la logistique destinée aux zones de combat. Lors de la guerre du Viêt Nam, à la fin des années 1960 et au début des années 1970, la 13 AF effectue des missions de combat en Indochine jusqu'en à partir d'unités stationnées en Thaïlande. Les unités de la 13 AF sont aussi impliquées dans l'incident du Mayagüez en .

De retour aux Philippines après la guerre du Viêt Nam, le commandement y reste jusqu'à l'évacuation en 1991 de la Clark Air Base après l'éruption du mont Pinatubo et le retrait des forces militaires américaines qui a suivi. L'unité est désactivé le et ses fonctions sont directement transférées aux United States Pacific Air Forces.

Histoire[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Des B-25 Mitchells du 42d Bombardment Group survolent en 1944 Bougainville depuis leur base à Stirling Island (en), aux Salomon.

La 13 AF commence ses activités en avec des forces principalement issues de la Seventh Air Force et des unités indépendantes dispersées dans le centre du Pacifique Sud au cours de la campagne des Îles Salomon. Initialement chargé de missions défensives contre l'avancée des forces ennemies, la 13 AF entreprend plus tard des missions offensives et utilise une grande variété d'aéronefs, y compris le B-17 Flying Fortress, B-24 Liberator, B-25 Mitchell, B-26 Marauder, P-38 Lightning, P-39 Airacobra, P-40 Warhawk, P-61 Black Widow, C-46 Commando, C-47 Skytrain, et L-5 Sentinel. Ce sont par exemple des P-38Gs du 339th Fighter Squadron, 347th Rescue Wing (en) appartenant à la 13 AF qui, le , effectuent la mission qui conduit à la mort de l'amiral japonais Isoroku Yamamoto. De 1942 à 1945, la 13 AF organise ses missions en pleine jungle tropicale depuis plus d'une quarantaine d'îles éloignées, notamment la campagne des îles Gilbert et Marshall, la campagne des îles Mariannes et Palaos ou encore la campagne des Philippines. En participant ainsi à treize campagnes, elle gagne le surnom de The Jungle Aviation[2].

La 13 AF ainsi que la Fifth Air Force en Australie et la Seven Air Force à Hawaï sont affectées aux nouvelles United States Far East Air Forces (FEAF) le . Les FEAF sont subordonnées aux U.S. Army Forces Far East et elles servent de quartier général des Forces aériennes alliées dans le Pacifique Sud-Ouest. En 1945, trois forces numérotées, la 5e, 7e et 13e supportent les opérations dans le Pacifique. Les FEAF sont l'équivalent fonctionnel dans le Pacifique des United States Strategic Air Forces (en) (USSTAF) dans le théâtre d'opérations européen. Après la fin des hostilités en 1945, la 13e Air Force établi son quartier général à la Clark Air Base aux Philippines en . En mai de cette année, elle déménage à Fort William McKinley (en), Luçon. En , la 13 AF retourne à la Clark Air Base. En , l'unité déménage à la Kadena Air Base à Okinawa, où elle demeure pendant quelques mois avant de revenir à Clark en [2].

Guerre de Corée[modifier | modifier le code]

Le , la 13AF est composée des unités suivantes[3],[4],[5] :

  • 18th Fighter-Bomber Wing/Group (F-80)
  • 21st Troop Carrier Squadron (C-54)
  • 6204th Photo Mapping Flight (RB-17))

Le 6204th Photo Mapping Flight, situé à la Clark Air Base aux Philippines, déploie deux RB-17 avec leurs équipes de combat et le personnel d'entretien à la Johnson Air Base (en) au Japon à la mi-. L'ordre de déploiement des FEAF précise que les deux RB-17 doivent être équipés d'un armement dans la mesure du possible, mais ce dernier ne doit pas interférer avec la capacité photographique de l'avion. Le RB-17 a uniquement volé en temps de paix et il n'est pas équipé pour le combat. Cependant, le 6204e trouve les artilleurs et les équipements et il effectue les modifications nécessaires à l'avion. A la fin , le détachement commence à voler pour des missions d'observation au dessus de la Corée. À la fin , le détachement a pu photographier toute la zone nord-coréenne au moins une fois et photographier plusieurs fois certaines régions aussi loin au nord que les conditions météorologiques l'autorise. Au début décembre, le détachement retourne à la Clark Air Base et reprend un programme de cartographie en vol dans la région des Philippines[2].

Pendant la guerre de Corée, les unités de la 13 AF fournissent également la logistique pour les personnels et les équipements destinés aux zones de guerre. Au cours de la décennie de paix qui suit la guerre de Corée, le commandement se concentre sur des activités de formation et de surveillance pour maintenir un haut niveau de préparation.

Guerre du Viêt Nam[modifier | modifier le code]

À partir de la signature des accords de défense entre les États-Unis et Taïwan, la 327th Air Division (en) de la 13 AF maintient des unités à Taïwan jusqu'à 1979 qu participent aux capacités du United States Taiwan Defense Command[2].

Avec l'intensification de la guerre du Vietnam à la fin des années 1960, la 13 AF sert à nouveau de nœud logistique aux unités de combat présentes en Asie du Sud-Est. Alors qu'un nombre toujours plus grand d'avions américains participent à l'effort de guerre, les unités et les installations de combat de la 13 AF en Thaïlande ont augmenté. À son apogée, la 13 AF est composé de sept Wing de combat et elle dispose de neuf bases principales, onze installations plus petites et plus de 31 000 militaires[2].

L'après Guerre froide[modifier | modifier le code]

Début 1991, lors de la guerre du Golfe, la 13 AF fournie des avions et du personnel à la coalition. En , le mont Pinatubo ensevelie la Clark Air Base sous les cendres volcaniques, forçant la base à fermer le et conduisant à l'évacuation des militaires affectés et de leurs familles lors de l'Operation Fiery Vigil (en). La 13 AF s'établit alors à la Andersen Air Force Base, le [2].

En 2005, elle déménage à la Hickam Air Force Base et assumer le rôle du nouveau Kenney Warfighting Headquarters pour la PACAF[6]. Le , la 13 AF commence officiellement ses opérations comme quartier général de l'armée de l'air et accueille un nouveau commandant. Le commandant adjoint des Pacific Air Forces, le lieutenant-général Loyd S. Utterback, prend le commandement de l'unité le en remplacement du Maj. Gen. Edward A. Rice, Jr. (en), qui commandait la 13 AF depuis . La 13 AF devient l'un des dix commandements chargés du support opérationnel, de la planification, du commandement, du contrôle et de l'exécution des capacités opérationnelles aériennes et spatiales dans la zone de responsabilité de l'US Pacific Command (en dehors du théâtre d'opération de Corée). En , la 13 AF est désactivée et ses fonctions sont fusionnées au sein de la PACAF[1].

Organisation et composition[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

La 13 AF est créée le et activée le . Elle est désactivé le et ses fonctions sont directement transférées aux United States Pacific Air Forces[2].

Date Affectation Localisation
United States Army Forces in the Far East Plaine Des Gaiacs Airfield (en), Nouvelle-Calédonie.
Aéroport de Santo-Pekoa, Espiritu Santo
Carney Airfield (en), Guadalcanal
Far East Air Forces Momote Airfield (en), Los Negros
Hollandia, Nouvelle-Guinée
Pitu Airport (en), Morotai
Clark Air Base, Luçon (Philippines)
Fort William McKinley (en), Luçon (Philippines)
Clark Air Base, Luçon (Philippines)
Kadena Air Base, Préfecture d'Okinawa)
Clark Air Base, Luçon (Philippines)
Seventh Air Force
United States Pacific Air Forces
Andersen Air Force Base, Guam
Hickam Air Force Base, Hawai

Composition[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, la 13 AF dispose de deux commandement majeurs, le XIII Fighter Command et le XIII Bomber Command.

XIII Fighter Command[modifier | modifier le code]

Le XIII Fighter Command est activé le . il sert dans les combats avec la 13 AF jusqu'à la fin de la guerre. Inactivé aux Philippines le il est dissous le , 1948. Il se compose ainsi[2] :
Groups :

  • 18th Fighter Group (1943–47) (P-40F, P-39, P-38, P-61, P-70)
    (transféré depuis la Fifth Air Force, Hickam Field en march 1943).
  • 347th Fighter Group (1942–45) (P-39, P-38, P-40, P-400)
    (créé en Nouvelle Caledonie le )
  • 4th Reconnaissance Group (1943–45) (F-4 (P-38))
  • 403d Troop Carrier Group (1943–46) (C-46, C-47)
  • Unités détachées :
    • Det B 6th Night Fighter Squadron (février – ) (P-70,P-38)
      Réassigné à la 7th Air Force en 1943.
    • 419th Night Fighter Squadron (avril – ) (P-38,P-61)
      Activé en avec des P-38s, réassigné au 18th Fighter Group en . Rééquipé avec des P-61 en 1944. Il sert en Nouvelle Guinée et aux Philippines. désactivé en .
    • 550th Night Fighter Squadron (1944–46) (P-61)
      Activé en . Équipé avec des P-61s en . Il sert en Nouvelle Guinée et aux Philippines. Désactivé en .
    • 7th Radio Squadron, Mobile (J)
XIII Bomber Command[modifier | modifier le code]

Activé le et sert dans la 13 AF jusqu'à la fin de la guerre. Inactivé aux Philippines le , il est dissous le , 1948.
Groups[2] :

Début des années 2000[modifier | modifier le code]

Avant sa désactivation, deux Wings sont affectés de façon permanente à la 13 AF[2] :

  • 15th Wing, Hickam AFB, Hawai. En partenariat avec la Hawaii Air National Guard (en), la 15e Wing fournit le transport aérien stratégique et tactique avec des C-17, C-40 et C-37. Il comprend également un escadron de Lockheed F-22s. C'est également un lieu de passage important pour les avions en transit.
  • 36th Wing, Andersen AFB, Guam. La 36e Wing effectue des missions de projection globale afin de relier des points stratégique dans le Pacifique.

Le , le détachement 1 (Det 1) de la 13 AF est activé à la Yokota Air Base au Japon. Le Det 1 est responsable de la planification, de la coordination et de l'exécution des opérations aériennes autour du Japon en coordination avec la Force aérienne d'autodéfense japonaise, via la Fifth Air Force à Yokota, et le 613th Air and Space Operations Center (AOC) à Hickam. On peut également compter, le 613th Support Group qui fournit un soutien logistique et opérationnel et le 13th Air Expeditionary Group (en), anciennement 500th Air Expeditionary Group, est activé de façon saisonnière pour soutenir l'Opération Deep Freeze en Antarctique[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 13th Air Force inactivates, merges with PACAF », sur af.mil, (consulté le 28 octobre 2016)
  2. a b c d e f g h i j et k (en) Robert B. Kane et Daniel L. Haulman, « Thirteenth Air Force (Air Forces Pacific) (PACAF) », sur afhra.af.mil, Air Force Historical Research Agency, (consulté le 30 octobre 2016).
  3. Air Force Historical Research Agency PACAF History Factsheet
  4. Final Cut: The Postwar B-17 Flying Fortress: The Survivors, Scott A. Thompson, Pictorial Histories Publishing Company, 1993.
  5. Ravenstein 1984.
  6. (en) « PACAF officials establish warfighting headquarters », sur af.mil, (consulté le 25 août 2016).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Maurer Maurer, Air Force combat units of World War II : history and insignia, Washington, Zenger Pub. Co., , 506 p. (ISBN 0892010924, OCLC 319899763).
  • (en) Terry M. Mays, Nighthawks and Black Widows : 13th Air Force night fighters in the South and Southwest Pacific, 1943-1945, Atglen, PA, Schiffer Military History, , 239 p. (ISBN 0764333445, OCLC 568261206).
  • (en) Charles A. Ravenstein, Air Force combat wings : lineage and honors histories, 1947-1977, Washington, D.C., Office of Air Force History, U.S. Air Force, , 341 p. (ISBN 0912799129, OCLC 10207373).
  • (en) Kenn C. Rust et Dana Bell, Thirteenth Air Force story, Temple City, Calif., Historical Aviation Album, , 64 p. (ISBN 0911852905, OCLC 8060294).
  • (en) William Wolf, 13th Fighter Command in World War II : Air combat over Guadalcanal and the Solomons, Atglen, Pa., Schiffer Military History, , 336 p. (ISBN 076432067X, OCLC 232000941).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]