The Zeros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Zeros
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Punk rock
Années actives Depuis 1976
Labels Bomp! Records, Sympathy for the Record Industry, Test Tube Records
Composition du groupe
Membres El Vez
Javier Escovedo
Hector Penalosa
Baba Chenelle

The Zeros est un groupe de punk rock américain, originaire de Chula Vista, en Californie. Il est formé en 1976. Parfois comparés aux Ramones, le groupe est considéré comme pionnier du punk rock de la côte ouest américaine[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1977, The Zeros jouent leur premier concert à Los Angeles à l'Orpheum Theater. The Germs y participent, suivis par The Zeros puis The Weirdos. Le concert est promu par Peter Case des Nerves qui sera plus tard chanteur des Breakaways et Plimsouls. Le premier single des Zeros, Wimp b/w Don't Push Me Around, est publié en 1977 au label Bomp! Records.

En 1978, Penalosa quitte brièvement le groupe pour jouer et vivre à Los Angeles, et est remplacé par Guy Lopez, le frère de Robert Lopez. Peu après, Robert part pour vivre à Los Angeles et son frère quitte aussi les Zeros. Penalosa se joint au groupe, qui continue dans sa lignée comme trio, et se relocalise à San Francisco. En mars 1979, le magazine britannique NME rapporte que « des émeutes de punk ont fait surface aux États-Unis, lorsque la police de Los Angeles est intervenue lors d'un concert des Zeros au Elks Hall[2]. » En 1980, le groupe enregistre un nouveau single, qui comprend les chansons They Say That (Everything's Alright), Girl on the Block et Getting Nowhere Fast. Après quelques tournées à Austin, Texas, et New York, le groupe se sépare.

En 1995, le groupe refait surface avec un nouvel album, Knockin' Me Dead[3]. Les Zeros se réuniront pour tourner en Espagne en début 2007. Les quatre membres de réunissent pour tourner sur la côte ouest américaine commençant par San Diego en juin 2009[4],[5]. En octobre 2010, les Zeros embarquent sur la côte est[6].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Wimp b/w Don't Push Me Around
  • 1978 : Beat Your Heart Out b/w Wild Weekend
  • 1980 : Getting Nowhere Fast b/w They Say That (Everything's Alright)
  • 1980 : Don't Push Me Around
  • 1992 : Right Now!
  • 1994 : Knocking Me Dead

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nicholas Rombes, A Cultural Dictionary of Punk: 1974-1982 (Continuum, 2009), (ISBN 978-0826427793), page 314. lien sur Google Books.
  2. (en) John Tobler, NME Rock 'N' Roll Years, Londres, Reed International Books Ltd, , p. 324.
  3. (en) Carrie Borzillo, "Popular Uprisings", Billboard, 11 février 1995, page 20.
  4. (en) Steve Appleford, "Zeros reunite for summer shows: After going different ways, the California '70s punk band is back for a series of performances." Los Angeles Times, 4 juillet 2009.
  5. (en) Tony Duchane, "The Zeros – When Punk Wasn’t At Your Local Mall", SFGate, 23 juin 2009.
  6. (en) Sara Sherr, "The Zeros' reunion tour heads to Philly", Philadelphia Inquirer, 22 octobre 2010.

Lien externe[modifier | modifier le code]