The Pop Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Pop Group
Description de cette image, également commentée ci-après
The Pop Group, en concert en 2014.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Post-punk, jazz punk, noise rock, punk funk
Années actives 19781981, depuis 2010
Labels Radar Records, Rough Trade, Rhino Records
Composition du groupe
Membres Mark Stewart
Dan Catsis
Gareth Sager
Bruce Smith
Anciens membres Simon Underwood
John Waddington

The Pop Group est un groupe de post-punk britannique, originaire de Bristol, en Angleterre, et dont la musique dissonante combinait des éléments de punk rock, reggae, dub et free jazz, entre autres. Les paroles de leurs chansons étaient souvent fortement politisées. The Pop Group influencera nombre de futurs groupes de rock politisés comme Fugazi ou Rage Against the Machine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Première période (1977–1981)[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1977 par Mark Stewart (chant), rejoint par John Waddington et Simon Underwood[2]. Le guitariste Gareth Sager et le batteur Bruce Smith les rejoindront aussi peu après[1]. Le groupe parvient à se faire une notoriété sur scène et attire l'intérêt du label Radar Records auquel il signe[1]. Ils apparaissent aussi en couverture du NME[3]. Leur premier single, She is Beyond Good and Evil, sort l'année suivante chez Radar Records en mars 1979. Leur premier album, Y, produit par le vétéran du reggae britannique, Dennis Bovell, est publié en avril 1979, et acclamé par la critique mais ne connaît qu'un faible succès commercial[4]. L'album convainc toutefois Rough Trade de signer avec le groupe, après le remplacement de Underwood par Dan Katsis à la basse.

La première production du groupe chez leur nouveau label est le single We Are All Prostitutes, probablement l'une de leurs chansons les plus connues, avec la participation du violoncelliste improvisateur Tristan Honsinger. Il est suivi en 1980 de l'album For How Much Longer Do We Tolerate Mass Murder?, en collaboration avec le groupe américain The Last Poets. Peu après, The Pop Group sort un single split avec The Slits, avec qui il partage dorénavant Christine Robertson comme batteur et le manager. Le dernier concert du groupe s'effectue en 1980 en face de 500 000 spectateurs au Trafalgar Square[5]. Le groupe se sépare en 1981, à la suite de problèmes d'ordre juridique et de désaccords internes. Ses membres fondent par la suite divers projets, en particulier Rip, Rig and Panic, avec Neneh Cherry.

Retour (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Dans une interview de 2010, Mark Stewart annonce un retour du groupe et l'enregistrement d'un album qui s'appellerait The Alternate[6]. Ils font quelques concerts depuis comme à l'ATP I'll Be Your Mirror festival en septembre 2011 à Asbury Park, New Jersey ou au San Miguel Primavera Sound le 2 juin 2012[7],[8].

En février 2016 sort la réédition de leur album For How Much Longer Do We Tolerate Mass Murder? (1980), pour la première fois en formats CD et numérique. Elle s'accompagne d'une édition vinyle en couleur de We Are All Prostitutes, par The Vinyl Factory[9]. Une vidéo inédite de We Are All Prostitutes, tournée à l'Electric Ballroom en novembre 1979 mais pensée être perdue, est retrouvée dans les archives du vidéaste Chris Reynolds et publiée. En mai, le groupe publie une collection intitulée The Boys Whose Head Exploded. En juillet 2016, le groupe annonce s'associer au producteur Dennis Bovell pour un nouvel album[10]. Le 31 août, le groupe révèle le titre comme étant Honeymoon on Mars, et une possible sortie le 28 octobre au label Freaks R Us label. Ils révèlent aussi la liste des pistes et la couverture de l'album[11],[12]. Le 6 septembre, le premier single de l'album, Zipperface, est publié sur les services en streaming YouTube, et iTunes.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1979 : She Is Beyond Good and Evil (single, Radar Records)
  • 1980 : We Are All Prostitutes (single, Rough Trade Records)
  • 1980 : Where There's A Will... (single, Rough Trade [split avec The Slits: In the Beginning There Was Rhythm])
  • 1980 : We Are Time (Rough Trade, semi-bootleg de titres enregistrés en concert, de démo et d'inédits)
  • 1998 : We Are All Prostitutes (compilation, Radar Records)
  • Idealists In Distress from Bristol

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) John Dougan, « Artist Biography », AllMusic (consulté le 5 octobre 2014).
  2. (en) « The Pop Group: The Oral History of the Post-Punk Pioneers – Rolling Stone », Rolling Stone (consulté le 31 décembre 2014)
  3. Simon Reynolds, UK Post-Punk: Faber Forty-Fives: 1977–1982, Faber & Faber, (lire en ligne).
  4. Martin C. Strong, The Great Rock Discography, Édimbourg, Mojo Books, , 757–758 p. (ISBN 1-84195-017-3)
  5. (en) « Meet the Noisy Brits Who Were Too Punk for the Punks ».
  6. (en) John Everhart, « Review: The Pop Group makes a triumphant return · Music Review · The A.V. Club », Avclub.com, (consulté le 26 mars 2015).
  7. Quelques morceaux de cette prestation sont disponibles sur le site de la Free Music Archive.
  8. (en) « Premiere: The Pop Group – "Citizen Zombie" », NOISEY (consulté le 27 novembre 2014).
  9. (en) « The 10 best vinyl releases this week (22nd February) ».
  10. (en) « The Pop Group – Back In The Studio With Dennis Bovell & Hank Shocklee », sur www.thepopgroup.net (consulté le 29 août 2016)
  11. (en) « The Pop Group announce new album Honeymoon On Mars », sur FACT Magazine: Music News, New Music. (consulté le 31 août 2016).
  12. (en) « The Pop Group – FACT Magazine Announce Details of New Album & UK + EU Tour Dates », sur www.thepopgroup.net (consulté le 31 août 2016).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]