The Marine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Marine
Titre québécois Le Fusilier Marin
Titre original The Marine
Réalisation John Bonito
Scénario Michelle Gallagher
Alan B. McElroy
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Durée 92 minutes.
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Marine (ou Le Fusilier Marin, au Québec) est un film d'action américain réalisé par John Bonito, datant de 2006, mettant en scène le catcheur John Cena. Le film a été produit par Vince McMahon et Joel Simon, et écrit par Michelle Gallagher.

Il a également été produit et financé par les studios de la World Wrestling Entertainment, nommées WWE Films, et distribué aux États-Unis par la 20th Century Fox. Au Québec, le film est sorti le 30 janvier 2007[1] et en France, ainsi qu'en Belgique, le 9 mai 2007[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film débute dans une cachette secrète d'Al Qaïda en Irak. Le soldat d'infanterie de marine des États-Unis d'Amérique, John Triton (John Cena), combat le terrorisme en même temps qu'il voit ses troupes de soldats se faire massacrer. Son général lui ordonne alors d'attendre pour tuer le chef des terroristes, mais celui-ci ne tient plus. Alors que les terroristes étaient prêts à exécuter les Marines qu'ils avaient capturés, Triton fonce et tue les terroristes. Une fois sorti de la cachette, lui et ses camarades retournent aux États-Unis.

Le lendemain, son colonel aimerait s'entretenir avec lui. Tout en le félicitant, il l'informe qu'il est démis de ses fonctions pour avoir désobéi à un ordre direct.

De retour d'Irak, Triton décide avec sa femme Kate (Kelly Carlson) de prendre des vacances tous les deux. Pendant ce temps, un cerveau du crime, Rome (Robert Patrick), dérobe une bijouterie accompagné de ses complices : sa séduisante copine Angela (Abigail Bianca), Morgan (Anthony Ray Parker), Vescera (Damon Gibson), et Bennett (Manu Bennett). Alors qu'ils tentent de semer la police, ils s'arrêtent dans une station d'essence, station dans laquelle John et Kate se sont également arrêtés. Alors qu'une patrouille de police intervient, Morgan tue l'un des officiers. Après avoir mis John à terre, Kate est kidnappée par ces ravisseurs. John mettra alors tout en œuvre pour récupérer sa femme, y compris de tuer ces criminels jusqu'au dernier.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]


  • Société : Dubbing Brothers
  • Direction : Robert Guilmard
  • Adaptation : Marie-Dominique Laureent
  • Enregistrement : Christophe Leemens
  • Mixage : Frederic Dray
  • Montage : Jerome Pham-Van
source VF[3]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Cena, posant avec des Marines américains, à l'avant-première du film The Marine.

Le script de The Marine a originellement été écrit pour l'acteur Al Pacino (le personnage de Rome) et pour Stone Cold Steve Austin (le personnage de Triton). En 2004, le rôle de Triton a été attribué à John Cena. Al Pacino, quant à lui, a refusé le rôle de Rome car la production ne payait pas assez. Patrick Swayze s'est à la suite attribué le rôle de Rome, mais il a, finalement, été attribué à Robert Patrick.

Le tournage a été effectué par Movie World à Gold Coast, Queensland en Australie. La Base des Marines a été filmée à Université Bond.

Box office[modifier | modifier le code]

Une semaine après sa sortie au cinéma aux États-Unis, le film rapporte 7 millions de dollars au box office[4]. Durant une dizaine de semaines au cinéma, le film rapporte 18,7 millions de dollars[4]. Une fois le DVD paru, il rapporte environ 30 millions de vente durant les douze premières semaines[4].

Mondialement, The Marine a rapporté 22,165,608 dollars.

The Marine a battu son prédécesseur See No Evil, mettant en vedette Kane, et son successeur, The Condemned, avec Stone Cold Steve Austin, qui a été ensuite battu par 12 Rounds avec 34,733,019 $ avec John Cena

Suites[modifier | modifier le code]

Le film a engendré quatre suites en direct-to-vidéo :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]