The Insider (média)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
The Insider
Formats
Fondateur
Roman Dobrokhotov (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date de création
Pays
Sites web
The Insider logo (black).png
logo

The Insider est un journal en ligne indépendant russe spécialisé dans le journalisme d'investigation, la vérification des faits et l'analyse politique[1],[2],[3]. Fondée en 2013 par Roman Dobrokhotov (ru), journaliste et militant politique, propriétaire du journal[4],[5]. Le journal est connu pour avoir révélé de fausses nouvelles dans les médias russes[6],[7]. Le bureau éditorial du site Web est situé à Riga, en Lettonie. Andris Jansons est le rédacteur en chef du site[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vol 17 de Malaysia Airlines[modifier | modifier le code]

En avril 2020, The Insider, Bellingcat [9] et la BBC au cours de l'enquête indépendante identifient l'une des principales personnes impliquées dans le crash du Boeing malaisien[10],[11]. The Insider ont déclaré avoir utilisé la technologie de comparaison vocale, les informations de voyage et les enregistrements téléphoniques pour établir l'identité d'une personne[12]. Les journalistes du point de vente contactent le professeur Catalin Grigoras du National Center for Media Forensics de l'Université du Colorado à Denver et lui demandent de procéder à une analyse des enregistrements audio, à la suite de quoi le rapport de vraisemblance (LR) est de 94[13],[14].

En novembre 2020, The Insider et Bellingcat ont mené une enquête conjointe sur la manière dont la Direction principale de l'état-major général des Forces armées de la Fédération de Russie (GRU) a coordonné les activités du projet médiatique Bonanza Media, qui a diffusé des faux sur le crash d'un Boeing malaisien dans l'est de l'Ukraine[15],[16],[17],[18]. L'équipe d'enquête a déclaré que le chef du projet était le colonel du GRU Sergey Chebanov[19].

Empoisonnement d'Alexeï Navalny[modifier | modifier le code]

Alexeï Navalny en 2017.

En 2017, la Russie annonce qu'elle s'est débarrassée de toutes les armes chimiques disponibles. En octobre 2020, suite à l'empoisonnement d'Alexei Navalny avec l'arme chimique Novitchok, une enquête conjointe de The Insider, Bellingcat, Der Spiegel et Radio Liberty conclut que[20],[21] :

« Non seulement la Russie n'a pas détruit ses armes chimiques, mais elle continue d'en développer et d'en produire pour les besoins de ses services de sécurité, c'est ce que nous avons trouvé durant nos recherches qui ont pris plus d'un an à être menées jusqu'au bout. »

Ils concluent quels scientifiques et structures gouvernementales sont impliqués dans le développement du Novitchok, leur lien entre eux et la forme présumée sous laquelle l'arme chimique a été utilisée[22],[23],[24],[25].

En décembre 2020, The Insider et Bellingcat en coopération avec CNN, Der Spiegel et la Fondation anti-corruption publient une enquête conjointe dans laquelle ils révèlent des détails sur la relation entre le Service fédéral de sécurité (FSB) russe et l'empoisonnement de Navalny[26],[27],[28],[29]. Selon l'enquête, huit agents du FSB ayant une formation chimique ou/et médicale, qui opéraient sous le couvert de l'Institute of Forensic Science of the FSB (ru), a suivi Navalny pendant 3 ans et a mené une opération pour l'empoisonner[30],[31]. Les auteurs de l'enquête ont nommé tous les employés impliqués dans l'opération, ainsi que plusieurs de leurs pseudonymes. L'équipe d'enquête a utilisé les données de géolocalisation, les dossiers des passagers du vol et les données téléphoniques pour suivre et identifier ces agents[32],[33].

Empoisonnement de Vladimir Kara-Mourza[modifier | modifier le code]

En février 2021, une enquête conjointe de Bellingcat[34] avec The Insider et Der Spiegel révèle que Vladimir Kara-Mourza a été suivi par la même unité du FSB qui aurait empoisonné Alexeï Navalny avant qu'il ne tombe malade en 2015 et 2017[35].

Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022[modifier | modifier le code]

The Insider couvre l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022 . Le 23 mars 2022, sa correspondante Oksana Baulina est tuée par un missile russe dans le raïon de Podil à Kiev. Avant sa mort, elle fait plusieurs reportages depuis Lviv et Kiev. Avant de rejoindre The Insider, Baulina travaillait comme productrice pour la Fondation anti-corruption[36],[37],[38],[39].

Le 4 septembre 2022, The Insider publie sur son site un article au sujet d'un système russe de roquettes à lancement multiple (MLRS) qui aurait tiré depuis un lieu situé à proximité de la centrale nucléaire de Zaporijjia dans la nuit du 2 au 3 septembre. L'article, accompagné d'une vidéo, explique que les roquettes à lancement multiple ont été tiré depuis un lieu situé à l'ouest de la centrale thermique et que la centrale nucléaire est elle-même située à l'ouest de la centrale thermique. Cependant, The Insider précise qu'il « est impossible de dire exactement si les roquettes sont réellement lancées depuis le site de la centrale » (« but it is impossible to say exactly whether the rockets are being really launched from the plant site. »)[40],[41].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hall, « Russian reporter killed in Kyiv shelling is fifth journalist to die in conflict », The Guardian, (consulté le )
  2. « Roman Dobrokhotov », Journalismfund (consulté le )
  3. (de) « Alles Unter Kontrolle? Internetzensur Und Überwachung In Russland », Reporters Without Borders,
  4. Sauer, « The Unsung Reporters Who Challenged the Kremlin's Skripal Story », The Moscow Times, (consulté le )
  5. Timoshenko et Volkova, « Журналисты в поисках читателей », Chastny Korrespondent,‎ (consulté le )
  6. (ru) « Российский Insider получил премию Форума Совета Европы за демократию », Ukrinform,‎ (consulté le )
  7. « Council of Europe Democracy Innovation Award goes to Russian investigative newspaper The Insider », Council of Europe, Strasbourg, France, (consulté le )
  8. (ru) « О проекте », The Insider (consulté le )
  9. Ljubas, « Bellingcat: Russia's FSB Officer Played Crucial Role in MH17 Downing », Organized Crime and Corruption Reporting Project, (consulté le )
  10. « The Insider, Bellingcat and the BBC called a Russian General, a key defendant in the case about the crash of MH17 », KXan 36 Daily News, (consulté le )
  11. (ru) « The Insider, Bellingcat и BBC назвали российского генерала ключевым фигурантом дела о крушении MH17 », Kommersant,‎ (consulté le )
  12. « Senior Russian FSB Officer Named as Key MH17 Figure: Bellingcat », The Moscow Times, (consulté le )
  13. (ru) « Переходит все границы. Ключевым фигурантом дела о сбитом "Боинге" оказался замглавы Погранслужбы ФСБ генерал Бурлака », The Insider,‎ (consulté le )
  14. « The Insider и Bellingcat назвали ключевого фигуранта дела о крушении MH17 — это замглавы пограничной службы ФСБ генерал Андрей Бурлака », Meduza,‎ (consulté le )
  15. (ru) « Говорит и показывает ГРУ. Как Минобороны распространяет фейки через иностранных "журналистов" », The Insider,‎ (consulté le )
  16. « The GRU's MH17 Disinformation Operations Part 1: The Bonanza Media Project », Bellingcat, (consulté le )
  17. Hackett, « The GRU's MH17 Disinformation Operations Part 1: The Bonanza Media Project | Bellingcat », MediaWell, Social Science Research Council, (consulté le )
  18. « English platform linked to Russian Military, MH17 disinformation campaign: Report », NL Times, (consulté le )
  19. « Investigative journalists link website behind fake news about MH17 crash to Russia's GRU », Meduza, (consulté le )
  20. « Bellingcat: Russia continued Novichok program despite claiming to end it », Deutsche Welle, (consulté le )
  21. (ru) « Назови мое имя. Кто и как производит в России "Новичок" для спецслужб », The Insider,‎ (consulté le )
  22. (ru) Batyrov, « Журналисты-расследователи сообщили о возможном применении нанокапсул с ядом для отравления Навального », Forbes,‎ (consulté le )
  23. Begiashvili, « The Insider и Bellingcat: хотя Россия отчиталась об уничтожении химоружия, в ряде институтов ещё производят "Новичок" », TJ,‎ (consulté le )
  24. « Russia's Clandestine Chemical Weapons Programme and the GRU's Unit 29155 », Bellingcat, (consulté le )
  25. (ru) Baklanov, « В России продолжают разработку "Новичка". Ученый, связанный с исследованиями, ездил в штаб-квартиру ГРУ перед отравлением Скрипалей », Meduza,‎ (consulté le )
  26. Lister, Ward et Shukla, « CNN-Bellingcat investigation identifies Russian specialists who trailed Putin's nemesis Alexey Navalny before he was poisoned », CNN, (consulté le )
  27. « 'Bellingcat' joint investigation implicates FSB in Navalny poisoning », Meduza, (consulté le )
  28. Navalny, « Дело раскрыто. Я знаю всех, кто пытался меня убить », YouTube,‎ (consulté le )
  29. « Навального отравили "Новичком" сотрудники спецгруппы ФСБ. Названы их имена и псевдонимы », Meduza,‎ (consulté le )
  30. (ru) « Лаборатория. Как сотрудники НИИ-2 ФСБ пытались отравить Алексея Навального », The Insider,‎ (consulté le )
  31. « FSB Team of Chemical Weapon Experts Implicated in Alexey Navalny Novichok Poisoning », Bellingcat, (consulté le )
  32. Galeotti, « Latest Navalny Investigation Puts an Increasingly Paranoid Kremlin on the Spot », The Moscow Times, (consulté le )
  33. Toler, « Hunting the Hunters: How We Identified Navalny's FSB Stalkers », Bellingcat, (consulté le )
  34. (en-GB) « Vladimir Kara-Murza Tailed by Members of FSB Squad Prior to Suspected Poisonings », Bellingcat, (consulté le )
  35. « Navalny, Kara-Murza Tailed by Same FSB Squad Before Alleged Poisonings — Investigation », The Moscow Times,
  36. (en) Rachel Hall, « Russia-Ukraine war latest news: Evidence of Russian war crimes in Ukraine, says US; concern for trapped Chernihiv residents – live », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  37. (en) « The Insider journalist Oksana Baulina killed as result of shelling of Podilsky district by Russian occupiers – editorial office », Interfax-Ukraine, (consulté le )
  38. « Ukraine war: Russian journalist Oksana Baulina killed in Kyiv shelling », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. (en) « Oksana Baulina, a journalist for The Insider, died under fire in Kyiv after a rocket strike on a shopping center in Podol », theins.ru, (consulté le )
  40. (en) « Residential areas in Mykolaiv hit, says governor; ‘morale and discipline’ problems in Russian forces, says UK – as it happened », sur the Guardian, (consulté le )
  41. (ru) « Russian MLRS firing from Zaporizhzhia NPP site (VIDEO) », sur The Insider, (consulté le )