Japanese-Language Proficiency Test

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Test d'aptitude en japonais)

Japanese-Language Proficiency Test
(ja) 日本語能力試験
Illustration.
Certificat de niveau 1.
Conditions
Décerné par Fondation du Japon
Type Certificat
Décerné pour Apprentissage de la langue japonaise
Détails
Statut Toujours décerné
Statistiques
Première attribution 1984
Ordre de préséance
Illustration.
Logo

Le Japanese-Language Proficiency Test (日本語能力試験, Nihongo nōryoku shiken?, litt. test d’aptitude en japonais), abrégé JLPT, est un examen officiel organisé chaque année en juillet et en décembre, visant à certifier le niveau en langue japonaise de locuteurs non natifs. Il est organisé par la fondation du Japon ainsi que par l'association Japan Educational Exchanges and Services (日本国際教育支援協会, Nihon kokusai kyōiku shien kyōkai?).

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier examen a eu lieu en 1984 dans quinze pays différents, pour un nombre total de sept mille candidats environ[1]. Premier examen de langue japonaise organisé à cette échelle, son attractivité s'est développée pour atteindre le nombre d'environ 610 000 candidats répartis entre soixante-deux pays en 2011[1]. Le test a connu deux évolutions importantes ces dernières années :

  • tenue d'une deuxième session en juillet à partir de 2009 (contre seulement décembre jusqu'alors)[2] ;
  • révision du contenu du programme en insistant sur les compétences communicationnelles en conséquence de la diversification du profil des apprenants[1] et ajout d'un niveau supplémentaire, le niveau N3.

En France, le test avait lieu jusqu'en 2005 au centre culturel public japonais (maison de la culture du Japon à Paris). Depuis, son organisation revient à l'INALCO pour les deux centres d'examen (un au sud de Paris, l'autre à l'INSA de Lyon). Depuis , l'examen peut être également passé à Strasbourg, où il est organisé par le centre européen d’études japonaises (CEEJA)[3]. L'université Bordeaux-Montaigne devient le quatrième lieu de passation français du JLPT à partir de la session de [4].

Contenu[modifier | modifier le code]

Présentation générale[modifier | modifier le code]

L'examen se présente sous forme de QCM et comportant cinq niveaux de difficultés (N5 pour le plus facile à N1 pour le plus complexe). La fondation du Japon considère que le niveau N5 correspond à un apprentissage de 200 à 400 heures, et le niveau N1 à un apprentissage de 1 800 à 4 500 heures, mais il peut y avoir des variations importantes suivant l'environnement (présence ou non au Japon) et la langue maternelle. Un niveau N3 a été intégré aux anciens niveaux en 2010[5].

Pour offrir un bref aperçu de sa reconnaissance, les universités et entreprises japonaises requièrent généralement le niveau N2 de ce test aux candidats étrangers, et fréquemment le niveau N1, en particulier aux personnes d'origine chinoise ou coréenne. Enfin, bien qu'il se retrouve en concurrence avec le Nihon ryūgaku shiken (ja) (日本留学試験?, litt. « examen pour étudier au Japon », aussi connu sous l’acronyme EJU[note 1]), les universités japonaises exigent régulièrement le niveau N1 pour intégrer un programme de Master.

Forme[modifier | modifier le code]

Le test se décompose en trois épreuves valant chacune soixante points, entrecoupées d'une pause ou non selon les niveaux :

  • connaissances linguistiques ;
  • compréhension écrite (fusionnée avec l'épreuve de connaissances linguistiques pour les niveaux N5 et N4) ;
  • compréhension orale.

Il est noté sur 180 points. Le seuil de réussite variant selon les niveaux :

  • N1 : 100/180 ;
  • N2 : 90/180 ;
  • N3 : 95/180 ;
  • N4 : 90/180 ;
  • N5 : 80/180.

Un score inférieur à 19/60 (ou 38/120 pour les épreuves fusionnées des niveaux N5 et N4) est éliminatoire.

Niveau Épreuves[6]
(durée)
Durée totale
N1 Connaissances linguistiques (vocabulaire/grammaire) – Compréhension écrite
(110 min)
Compréhension orale
(60 min)
170 min
N2 Connaissances linguistiques (vocabulaire/grammaire) – Compréhension écrite
(105 min)
Compréhension orale
(50 min)
155 min
N3 Connaissances linguistiques (vocabulaire)
(30 min)
Connaissances linguistiques (grammaire) – Compréhension écrite
(70 min)
Compréhension orale
(40 min)
140 min
N4 Connaissances linguistiques (vocabulaire)
(30 min)
Connaissances linguistiques (grammaire) – Compréhension écrite
(60 min)
Compréhension orale
(35 min)
125 min
N5 Connaissances linguistiques (vocabulaire)
(25 min)
Connaissances linguistiques (grammaire) – Compréhension écrite
(50 min)
Compréhension orale
(30 min)
105 min

Compétences linguistiques par niveau[modifier | modifier le code]

Niveau Résumé synthétique des compétences[7] CECRL
N1 Capacité à lire des écrits d'une logique complexe et des écrits faisant preuve d'abstraction sur un niveau étendu de sujets, et à saisir à la fois leur structure et leur contenu. Capacité également à saisir pleinement les intentions d'un auteur sur un nombre étendu de sujets. Enfin, capacité à comprendre des conversations cohérentes, des actualités, des séminaires et des conférences. C1/C2
N2 Capacité à lire des supports écrits clairement sur un nombre étendu de sujets, tels que des articles ou des commentaires dans des journaux et magazines. Capacité également à comprendre des supports écrits sur des sujets généraux, de suivre leur trame et de comprendre l'intention de l'auteur. Enfin, capacité à comprendre des supports oraux, tels que des actualités, énoncés à une fluidité presque naturelle ainsi que dans des situations quotidiennes. B2/C1
N3 Capacité à comprendre des supports écrits avec des contenus spécifiques liés à la vie quotidienne, des titres de journaux, ainsi que des écrits relativement difficiles rencontrés dans une situation quotidienne. Enfin, capacité à comprendre des conversations cohérentes dans des situations quotidiennes, énoncées à un débit proche de la réalité des natifs, et à saisir en général la relation entre les personnes impliquées. B1/B2
N4 Capacité à lire et à comprendre des passages écrits sur des sujets familiers et quotidiens, écrits avec un vocabulaire et des kanjis de base. Enfin, capacité à comprendre des conversations rencontrées dans une situation quotidienne et d'en suivre de manière générale leur contenu tant qu'énoncées à une vitesse lente. A2/B1
N5 Capacité à comprendre des expressions et des phrases courantes écrites en alphabets phonétiques hiragana et katakana ainsi qu'en kanjis basiques. Enfin, capacité à comprendre des conversations sur des sujets rencontrés dans la vie quotidienne, en classe, et de saisir les informations nécessaires de conversations courtes énoncées lentement. A1/A2

Heures d’études nécessaires pour réussir l’examen[modifier | modifier le code]

Comparaison des données entre 2010 et 2015 [8]
Niveau Étudiants ayant des connaissances en kanji
(par exemple locuteurs du chinois ou du coréen)
Autres étudiants
(sans connaissances préalables sur les kanjis)
N1 1 700~2 600 3 000~4 800
N2 1 150~1 800 1 600~2 800
N3 700~1 100 950~1 700
N4 400~700 575~1 000
N5 250~450 325~600

Taux de réussite[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant indique le pourcentage de réussite de 2007 à 2019[9]

Année Niveau JLPT au Japon JLPT à l'étranger
Candidats inscris Candidats examinés Reçus (%) Candidats inscris Candidats examinés Reçus (%)
2007[10] N1 47 761 42 923 14 338 (33,4%) 135 616 110 937 28 550 (25,7%)
N2 34 782 31 805 11 884 (37,4%) 186 226 152 198 40 975 (26,9%)
N3 16 808 15 710 8 664 (55,1%) 143 252 113 526 53 806 (47,4%)
N4 3 908 3 383 2 332 (68,9%) 64 127 53 476 27 767 (51,9%)
2008[11] N1 52 992 46 953 18 454 (39,3%) 138 131 116 271 38 988 (33,5%)
N2 41 924 38 040 16 289 (42,8%) 187 482 157 142 58 124 (37,0%)
N3 22 016 20 351 13 304 (65,4%) 147 435 120 569 69 605 (57,7%)
N4 4 524 3 903 2 765 (70,8%) 65 877 55 828 31 227 (55,9%)
2009-1[12] N1 29 274 26 578 11 738 (44,2%) 103 349 87 104 28 230 (32,4%)
N2 26 437 24 793 9 279 (37,4%) 130 753 110 266 27 543 (25,0%)
2009-2[13] N1 46 648 41 998 12 293 (29,3%) 137 708 114 725 26 427 (23,0%)
N2 36 528 33 807 12 462 (36,9%) 176 628 147 328 41 488 (28,2%)
N3 17 703 16 675 9 360 (56,1%) 131 733 108 867 51 903 (47,7%)
N4 3 212 2 932 2 155 (73,5%) 61 995 53 041 29 529 (55,7%)
2010-1[14] N1 26 225 23 694 9 651 (40,7%) 73 863 62 938 19 402 (30,8%)
N2 24 738 23 126 13 768 (59,5%) 87 889 74 874 32 530 (43,4%)
N3 6 947 6 280 3 051 (48,6%) 42 227 32 100 12 574 (39,2%)
2010-2[15] N1 40 041 36 810 12 774 (34,7%) 100 689 87 763 25 781 (29,4%)
N2 27 947 26 020 11 679 (44,9%) 106 402 91 996 30 460 (33,1%)
N3 8 363 7 665 3 501 (44,9%) 56 236 45 906 18 883 (41,1%)
N4 7 764 7 317 3 716 (50,8%) 48 613 41 484 19 235 (46,4%)
N5 2 065 1 870 1 458 (78,0%) 43 676 38 128 22 846 (59,9%)
2011-1[16] N1 24 716 22 782 6 546 (28,7%) 89 744 76 991 20 519 (26,7%)
N2 19 203 17 957 9 057 (50,4%) 92 015 79 716 30 216 (37,9%)
N3 5 642 5 211 2 511 (48,2%) 36 841 29 507 13 230 (44,8%)
N4 3 643 3 358 1 431 (42,6%) 19 010 15 453 5 802 (37,5%)
N5 716 649 464 (71,5%) 12 346 10 510 6 108 (58,1%)
2011-2[17] N1 36 426 33 460 11 849 (35,4%) 100 873 88 450 26 715 (30,2%)
N2 22 875 21 296 8 695 (40,8%) 94 538 82 944 28 679 (34,6%)
N3 8 149 7 580 3 073 (40,5%) 49 917 41 655 16 576 (39,8%)
N4 7 008 6 596 3 083 (46,7%) 38 888 33 402 14 722 (44,1%)
N5 1 603 1 481 1 045 (70,6%) 33 245 29 159 16 986 (58,3%)
2012-1[18] N1 26 051 24 142 11 074 (45,9%) 78 904 69 082 23 789 (34,4%)
N2 20 041 18 843 9 683 (51,4%) 78 553 69 418 29 191 (42,1%)
N3 7 317 6 878 3 232 (47,0%) 38 650 31 942 14 391 (45,1%)
N4 5 437 5 116 2 388 (46,7%) 22 431 18 590 8 489 (45,7%)
N5 1 004 925 679 (73,4%) 16 361 13 911 8 129 (58,4%)
2012-2[19] N1 32 917 30 296 7 998 (26,4%) 86 004 75 250 17 411 (23,1%)
N2 21 139 19 612 7 919 (40,4%) 79 513 69 790 25 617 (36,7%)
N3 10 085 9 422 2 668 (28,3%) 47 301 39 763 12 722 (32,0%)
N4 6 961 6 562 2 371 (36,1%) 36 799 31 620 11 783 (37,3%)
N5 1 416 1 307 945 (72,3%) 34 178 29 700 16 225 (54,6%)
2013-1[20] N1 27 099 25 117 8 503 (33,9%) 74 674 65 225 20 139 (30,9%)
N2 20 956 19 712 9 117 (46,3%) 73 729 64 885 29 725 (45,8%)
N3 9 988 9 337 3 623 (38,8%) 39 870 32 895 13 063 (39,7%)
N4 5 637 5 297 2 485 (46,9%) 23 746 19 941 9 823 (49,3%)
N5 1 000 905 696 (76,9%) 18 720 16 016 9 957 (62,2%)
2013-2[21] N1 31 691 28 929 10 031 (34,7%) 81 794 71 490 25 524 (35,7%)
N2 22 859 21 211 8 410 (39,6%) 73 935 64 989 28 148 (43,3%)
N3 12 436 11 501 3 911 (34,0%) 48 875 41 129 17 901 (43,5%)
N4 6 963 6 430 2 871 (44,7%) 38 078 32 752 14 290 (43,6%)
N5 1 519 1 392 983 (70,6%) 37 313 31 922 18 248 (57,2%)
2014-1[22] N1 26 277 24 395 9 513 (39,0%) 73 782 64 409 21 108 (32,8%)
N2 22 226 20 855 9 359 (44,9%) 73 829 64 699 29 313 (45,3%)
N3 14 842 13 749 4 362 (31,7%) 42 746 35 251 15 535 (44,1%)
N4 6 643 6 208 3 028 (48,8%) 27 271 22 944 10 657 (46,4%)
N5 1 318 1 175 885 (75,3%) 23 154 19 658 10 726 (54,6%)
2014-2[23] N1 30 061 27 309 8 663 (31,7%) 76 516 66 610 20 260 (30,4%)
N2 27 725 25 548 8 785 (34,4%) 73 274 63 494 25 361 (39,9%)
N3 18 415 16 767 4 796 (28,6%) 51 365 42 642 17 189 (40,3%)
N4 8 123 7 516 2 482 (33,0%) 40 292 34 265 13 142 (38,4%)
N5 1 862 1 696 1 119 (66,0%) 42 172 35 492 17 002 (47,9%)
2015-1[24] N1 27 218 24 971 8 958 (35,9%) 70 453 60 642 20 625 (34,0%)
N2 28 788 26 788 10 819 (40,4%) 74 931 64 764 28 538 (44,1%)
N3 22 389 20 867 6 398 (30,7%) 46 799 38 489 16 081 (41,8%)
N4 9 874 9 332 3 556 (38,1%) 32 597 27 241 9 383 (34,4%)
N5 1 796 1 634 1 190 (72,8%) 29 201 24 569 12 940 (52,7%)
2015-2[25] N1 32 200 29 305 8 911 (30,4%) 74 059 64 355 17 768 (27,6%)
N2 36 147 33 374 10 922 (32,7%) 76 202 65 804 26 408 (40,1%)
N3 27 047 24 683 6 839 (27,7%) 55 103 45 589 19 739 (43,3%)
N4 11 874 10 969 3 325 (30,3%) 45 623 38 566 14 794 (38,4%)
N5 2 408 2 146 1 398 (65,1%) 45 543 38 431 19 203 (50,0%)
2016-1[26] N1 30 218 27 810 10 340 (37,2%) 69 147 59 790 19 396 (32,4%)
N2 39 136 36 525 14 037 (38,4%) 79 208 68 642 32 324 (47,1%)
N3 36 559 34 368 11 447 (33,3%) 50 857 41 816 19 531 (46,7%)
N4 13 435 12 547 4 272 (34,0%) 36 637 30 498 11 960 (39,2%)
N5 2 191 1 977 1 282 (64,8%) 32 286 27 106 13 671 (50,4%)
2016-2[27] N1 37 492 34 065 10 152 (29,8%) 74 584 64 866 20 041 (30,9%)
N2 49 620 45 687 12 962 (28,4%) 86 649 74 949 29 862 (39,8%)
N3 39 881 36 536 11 966 (32,8%) 63 187 52 404 23 389 (44,6%)
N4 15 219 13 937 4 076 (29,2%) 52 626 44 393 15 444 (34,8%)
N5 2 989 2 686 1 577 (58,7%) 54 373 45 200 21 515 (47,6%)
2017-1[28] N1 34 982 31 677 11 100 (35,0%) 74 034 63 021 20 861 (33,1%)
N2 50 787 47 316 18 145 (38,3%) 94 523 80 933 38 216 (47,2%)
N3 47 820 44 847 13 296 (29,6%) 62 494 50 635 22 560 (44,6%)
N4 15 887 14 809 5 084 (34,3%) 43 995 36 193 14 135 (39,1%)
N5 2 791 2 527 1 629 (64,5%) 39 094 32 148 17 180 (53,4%)
2017-2[29] N1 44 029 39 616 12 278 (31,0%) 80 973 69 322 22 010 (31,8%)
N2 62 404 57 374 16 425 (28,6%) 101 151 86 145 34 593 (40,2%)
N3 52 901 48 471 14 907 (30,8%) 74 761 60 855 26 432 (43,4%)
N4 18 190 16 759 4 680 (27,9%) 61 986 51 643 18 504 (35,8%)
N5 3 679 3 280 2 033 (62,0%) 60 630 49 809 23 972 (48,1%)
2018-1[30] N1 40 718 36 791 12 488 (33,9%) 80 896 68 235 22 494 (33,0%)
N2 58 763 54 619 17 994 (32,9%) 105 171 89 320 37 326 (41,8%)
N3 61 878 58 126 17 547 (30,2%) 71 951 58 417 26 691 (45,7%)
N4 18 218 16 737 5 126 (30,6%) 51 353 42 468 14 412 (33,9%)
N5 3 251 2 903 1 836 (63,2%) 51 990 42 463 20 768 (48,9%)
2018-2[31] N1 48 422 43 589 12 015 (27,6%) 83 808 71 416 21 509 (30,1%)
N2 71 816 66 200 19 661 (29,7%) 110 457 94 099 37 523 (39,9%)
N3 67 610 62 627 16 690 (26,6%) 79 761 64 907 28 027 (43,2%)
N4 21 114 19 481 6 418 (32,9%) 68 296 57 009 20 345 (35,7%)
N5 4 290 3 857 2 254 (58,4%) 68 237 55 810 24 913 (44,6%)
2019-1[32] N1 48 079 42 997 12 660 (29,4%) 87 919 73 863 21 575 (29,2%)
N2 69 844 64 503 21 885 (33,9%) 118 683 99 931 37 275 (37,3%)
N3 72 951 68 231 24 513 (35,9%) 84 794 68 019 29 153 (42,9%)
N4 25 060 23 115 7 452 (32,2%) 69 925 56 616 18 613 (32,9%)
N5 4 566 4 085 2 520 (61,7%) 62 283 49 088 22 797 (46,4%)
Total 220 500 202 931 69 030 (34,0%) 423 604 347 517 129 413 (37,2%)
2019-2[33] N1 58 799 52 147 14 359 (27,5%) 89 689 75 681 24 953 (33,0%)
N2 84 278 77 410 21 852 (28,2%) 118 327 100 630 41 958 (41,7%)
N3 79 876 73 354 20 322 (27,7%) 86 307 70 540 28 033 (39,7%)
N4 31 452 28 826 8 262 (28,7%) 89 443 74 677 23 055 (30,9%)
N5 4 974 4 417 2 379 (53,9%) 74 918 60 405 24 784 (41,0%)
Total 259 379 236 154 67 174 (28,4%) 458 684 381 933 142 783 (37,4%)

Évolution du nombre de passage du JLPT[modifier | modifier le code]

Le graphique suivant indique l’évolution du nombre de passage de l'examen de JLPT au fil des années[34].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du nom officiel anglais : « Examination for Japanese University Admission for International Students ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (ja) "主催者あいさつ", Site officiel du JLPT [1]
  2. « http://www.jees.or.jp/jlpt/pdf/20080525_jlpt_kaitei_report_pre01_0718.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 6 mai 2013) 第2回 日本語能力試験改定 中間報告. Juin 2008.
  3. Site du JLPT à Strasbourg : www.jlpt-strasbourg.com.
  4. « Test d'aptitude en Japonais (JLPT) - Université Bordeaux Montaigne », sur www.u-bordeaux-montaigne.fr (consulté le 13 septembre 2016)
  5. (en) "Comparison with Old Tests", Site internet officiel du JLPT [2]
  6. « Composition of Test Sections and Items », The Japan Foundation (consulté le 16 mars 2011)
  7. (en) "Summary of Linguistic Competence Required for Each Level" [3]
  8. « JLPT Study Hour Comparison Data 2010-2015 » [archive du ], The Japan Language Education Center (consulté le 17 novembre 2015)
  9. (en) « jlpt data of the test », sur jlpt.jp (consulté le 10 juillet 2020)
  10. 2007年結果の概要,実施国・地域別応募者数・受験者数 « https://web.archive.org/web/20091228210047/http://www.jlpt.jp/j/about/pdf/2007_05.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), JEES. Retrieved 5 April 2010.
  11. 2008年結果の概要,実施国・地域別応募者数・受験者数 « https://web.archive.org/web/20090823190904/http://www.jlpt.jp/j/about/pdf/2008_05.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), JEES. Retrieved 5 April 2010.
  12. 2009年度1回日本語能力試験実施状況 JEES. Retrieved 5 March 2010.
  13. 2009年度2回日本語能力試験実施状況 JEES. Retrieved 5 March 2010.
  14. Data of the test in 2010 (July) JEES. Retrieved 27 November 2010.
  15. Data of the test in 2010 (December) JEES. Retrieved 12 February 2011.
  16. Data of the test in 2011 (July) JEES. Retrieved 13 September 2011.
  17. Data of the test in 2011 (December) JEES. Retrieved 29 December 2018
  18. Data of the test in 2012 (July) JEES. Retrieved 29 December 2018
  19. Data of the test in 2012 (December) JEES. Retrieved 29 August 2012
  20. Data of the test in 2013 (July) JEES. Retrieved 3 May 2015
  21. Data of the test in 2013 (December) JEES. Retrieved 3 May 2015
  22. Data of the test in 2014 (July) JEES. Retrieved 29 December 2018
  23. Data of the test in 2014 (December) JEES. Retrieved 27 June 2017
  24. Data of the test in 2015 (July) JEES. Retrieved 27 June 2017
  25. Data of the test in 2015 (December) JEES. Retrieved 27 June 2017
  26. Data of the test in 2016 (July) JEES. Retrieved 27 June 2017
  27. Data of the test in 2016 (December) JEES. Retrieved 29 December 2018
  28. Data of the test in 2017 (July) JEES. Retrieved 29 December 2018
  29. Data of the test in 2017 (December) JEES. Retrieved 29 December 2018
  30. Data of the test in 2018 (July) JEES. Retrieved 29 December 2018
  31. Data of the test in 2018 (December) JEES. Retrieved 6 April 2019
  32. Data of the test in 2019 (July) JEES. Retrieved 15 March 2020
  33. Data of the test in 2019 (December) JEES. Retrieved 17 April 2020
  34. (en) « JLPT statistique nombre de passage », sur jlpt.jp (consulté le 10 juillet 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]