Takahashi (Okayama)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Takahashi.
Takahashi-shi
高梁市
Panorama de la ville
Panorama de la ville
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūgoku
Préfecture Okayama
Code postal 〒716-8501
Démographie
Population 36 029 hab. (octobre 2010)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 47′ 29″ Nord 133° 37′ 00″ Est / 34.791389, 133.616667
Superficie 54 701 ha = 547,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Takahashi-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Takahashi-shi
Liens
Site web http://www.city.takahashi.okayama.jp/

Takahashi (高梁市, Takahashi-shi?) est une ville (, shi?) située dans la préfecture d'Okayama au Japon. En 2010, sa population était de 36 029 habitants pour une superficie de 547,01 km².

Histoire[modifier | modifier le code]

Takahashi s’étend sur la plaine de Kibi, où elle est traversée par la rivière Takahashi et est bordée de chaînes montagneuses[1]. La ville appartient à l’origine à la province de Bitchū. Plus tard durant l’époque d’Edo, elle devient le centre du domaine de Bitchū-Matsuyama, majoritairement dirigé par les clans Mizunoya (1642-1693) et Itakura (1744-1871). Un château s’élève d’ailleurs sur le mont Gagyū depuis les XIII et XIVes siècles[2]. Officiellement, la ville n’est fondée que le .

Transports[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par la ligne ferroviaire Habuki de la West Japan Railway Company, ainsi que par les routes nationales no 180, 313 et 484.

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

Quartier traditionnel de Fukiya.

Parmi les monuments et sites remarquables figurent[3],[4] :

  • le château de Bitchū Matsuyama, réputé pour être le plus élevé (478 m d’altitude) du Japon. Siège du domaine éponyme, il a été fortement rénové au XXe siècle ;
  • le temple Zen Raikui-ji, bâti en 1604 et connu pour son jardin japonais ;
  • divers bâtiments et établissements traditionnels au centre de la ville, comme les maisons de samouraïs et le quartier de Fukiya. On y trouve également un musée d’histoire régionale.
  • Mine de cuivre de Yoshioka

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Outline of Takahashi City », site officiel,‎
  2. Stephen Turnbull et Peter Dennis, Japanese castles 1540-1640, Osprey Publishing, (ISBN 9781841764290), p. 56
  3. Japon, Michelin, (ISBN 9782067139466, lire en ligne), p. 290
  4. (en) Lonely planet Japan, Lonely planet, (ISBN 9781740599245, lire en ligne), p. 402

Liens externes[modifier | modifier le code]