Syndrome des yeux de chat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yeux de chat.
Une illustration du colobome de l'iris d'où vient le nom du syndrome.

Le syndrome des yeux de chat (ou cat eye syndrome ou inversion duplication 22q11) est une maladie rare due à une anomalie chromosomique avec présence d'un petit chromosome supplémentaire provenant du chromosome 22.

Il se caractérise par une association de malformations congénitales dont les plus fréquentes sont par ordre décroissant :

  • une atrésie anale, c’est-à-dire une occlusion de l'anus, plus ou moins complète, avec présence de fistules ;
  • un colobome de l'iris, c’est-à-dire un défaut de fermeture de l'iris, qui rappelle la forme de la pupille du chat et qui donne son nom au syndrome, même si la moitié des patients atteints n'ont pas de colobome ;
  • une fente vélo-palatine ;
  • des malformations cardiaques congénitales, avec notamment des anomalies du retour veineux pulmonaire et une tétralogie de Fallot ;
  • des malformations rénales, comme absence d'un ou des deux reins, hydronéphrose, reins surnuméraires ou hypoplasiques ;
  • des hernies ;
  • des malformations auriculaires avec des atrésies du canal auditif externe.

Un déficit intellectuel, souvent modéré, est présent chez un tiers des patients.

Historique[modifier | modifier le code]

Haab, en 1879, décrit pour la première fois une association entre atrésie anale et colobome de l'iris. La première description de l'association de ces deux symptômes et d'une anomalie chromosomique est de Schmid à Zurich et de Fraccaro à Pavie[1]. Ces deux auteurs proposent le terme de cat eye syndrome, en analogie avec le cat cry ou syndrome du cri du chat.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Il repose sur le tableau clinique évocateur et surtout sur la mise en évidence de l'anomalie chromosomique.

Le diagnostic peut se faire en prénatal, par caryotype et/ou par hybridation par fluorescence in situ des prélèvements fœtaux.

Traitement[modifier | modifier le code]

Le traitement est essentiellement chirurgical, notamment en cas d'atrésie anale ou de malformations cardiaques sévères. Les autres anomalies intestinales comme les malrotations, le diverticule de Meckel et les atrésie biliaires sont également des indications à la chirurgie.

Les patients avec un retard staturopondéral important peuvent être candidats pour recevoir de l'hormone de croissance.

Évolution[modifier | modifier le code]

Les patients modérément atteints ont une espérance de vie proche de la normale. Les patients sévèrement atteints, avec de multiples malformations, décèdent pendant l'enfance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Schachenmann G, Schmid W, Fraccaro M, Mannini A, Tiepolo L, Perona GP, Sartori E. « Chromosomes in coloboma and anal atresia » Lancet 1965;2(7406):290. PMID 14330081

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]