Symphonie nº 6 de Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Symphonie nº 6.
Symphonie no 6 en fa majeur
K. 43
Image illustrative de l'article Symphonie nº 6 de Mozart
Mozart, en 1963

Genre Symphonie
Nb. de mouvements 4
Musique Wolfgang Amadeus Mozart
Durée approximative 16 minutes
Dates de composition 1767
Partition autographe Bibliothèque Jagellonne à Cracovie
Création
Brno

La Symphonie no 6 en fa majeur, K. 43, a été composée par Wolfgang Amadeus Mozart en 1767.

Historique[modifier | modifier le code]

Selon Alfred Einstein dans sa révision de 1937 du Catalogue Köchel, la symphonie a été probablement commencée à Vienne et complétée à Olomouc, une commune de Moravie où la famille Mozart s'était réfugiée pour échapper à l'épidémie de variole qui sévissait à Vienne[1].

La symphonie est en quatre mouvements, et est la première écrite par Mozart en fa majeur. Elle a été créée à Brno le [1]. L'autographe de la partition est aujourd'hui conservé à la Bibliothèque Jagellonne à Cracovie[2].


Instrumentation[modifier | modifier le code]

Instrumentation de la symphonie no 6
Cordes
premiers violons,
seconds violons,
premiers altos,
seconds altos,
violoncelles, contrebasses
Bois
2 flûtes,
2 hautbois,
1 basson
Cuivres
2 cors en fa

Les flûtes apparaissent à la place des hautbois dans le second mouvement. Pour la première fois dans une symphonie, Mozart utilise deux parties séparées d'altos[3].

Structure[modifier | modifier le code]

Introduction de l'Allegro:


\relative c' {
  \version "2.18.2"
  \key f \major
  \tempo "Allegro"
  \tempo 4 = 120
  f4\f a8. f16 c'4 c |
  c4( a8.) f16 c4 r8 c |
  f8-.[ r g-.] r a-.[ r bes-.] r |
  c4.( a8 bes4) g8( e) |
  f8-. r
}

Introduction de l'Andante:


\relative c' {
  \version "2.18.2"
  \tempo "Andante"
  \key c \major
  \time 2/4
  \tempo 4 = 70
 <g e' d'>4.^\markup {con sordino} e''16 (c) c4 (b8) r8 d4. a'16 (f) f4 (e8) r8 a4. b16 (c) c8. (b32 a g8) r8
}

Première reprise du Menuet:


<<
  \new Staff \with {
       instrumentName = #"V1"
     }
     \relative c'' { 
         \version "2.18.2"
         \clef "treble" 
         \tempo "Menuet" 
         \key f \major
         \time 3/4
         \tempo 4 = 110
                s2  \tuplet 3/2 {f8\f (e d)} 
                c2 \tuplet 3/2 {bes8 (a g)} 
                f2  \tuplet 3/2 {e8 (d c)} 
                g'-! r8 a-! r8 bes8-! r8 
                bes4 (a) \tuplet 3/2 {f'8 (e d)} 
                c2 \tuplet 3/2 {bes8 (a g)} 
                f2 \tuplet 3/2 {e8 (d c)} 
               d8 r8 g8 r8 <g, e'>8 r8  
               <a f'>2 \bar ":|."
}
\new Staff \with {
         instrumentName = #"V2" }
\relative c'' { 
         \clef "treble" 
         \tempo "Andante" 
         \key f \major
         \time 3/4
           s2 r4
           a4\f (g) r4
           a, (c) r4
           c8 c c c c c
           c2 r4
            a'4 (g) r4
           a, (c) r4
           d8 r8 d8 r8 bes8 r8
           a2 \bar ":|."      
 }
>>


Première reprise du Trio:


 \relative c'' { 
         \version "2.18.2"
         \clef "treble" 
         \tempo "Trio" 
         \key bes \major
         \time 3/4
         \tempo 4 = 110
      s2 \tuplet 3/2 {f8\p (g a)} 
      bes4 <d,, bes'> <d bes'>
      <ees c'> r4  \tuplet 3/2 {c'8 (ees f)}
      g4 <ees, a> <ees a>
      <d bes'> r4 \tuplet 3/2 {f'8 (g a)} 
      bes4 <d,, bes'> <d bes'>
      <ees c'> r4  \tuplet 3/2 {c'8 (ees f)}
      g8 (ees) d (c) bes (a)
      <d, bes'>2 \bar ":|."
}

Introduction de l'Allegro:


\relative c'{
  \version "2.18.2"
  \tempo "Allegro"
  \key f \major
  \time 6/8
  \tempo 4 = 140
  f4.\f (f8)  g (f) bes (a) d-! c4 r8 f8-! e-! d-! c-! bes-! a-! g4 (bes8 a4) r8
}

Il y a quatre mouvements. C'est la première symphonie de Mozart possédant quatre mouvements, dans laquelle il introduit pour la première fois un Menuet et un Trio, construction qui deviendra courante dans la plupart de ses symphonies par la suite.

Le mouvement Andante utilise un thème tiré de l'opéra de Mozart Apollo et Hyacinthus, K. 38, dans lequel « les violons en sourdine chantent sur les pizzicato des seconds et l'accompagnement des altos divisés, pour produire un effet ravissant ».

  1. Allegro, en fa majeur, à 4/4, 101 mesures, 2 parties répétées 2 fois (première partie: mesures 1 à 49 se terminant sur l'accord de dominante, seconde partie: mesures 50 à 101)
  2. Andante, en ut majeur, à 2
    4
    , 67 mesures, 2 parties répétées 2 fois (première partie: mesures 1 à 30 se terminant sur l'accord de dominante, seconde partie: mesures 31 à 67)
  3. Menuet et trio, en fa majeur (trio en si bémol majeur), à 3
    4
    , 16 + 20 mesures
  4. Allegro, en fa majeur, à 6
    8
    , 110 mesures

Durée: environ 16 minutes

Création[modifier | modifier le code]

La symphonie faisait partie d'un concert organisé par le Comte von Schrattenbach, frère de l'archevêque de Salzbourg, et donné par la famille Mozart[4] le 30 décembre 1767 à la Taverna à Brno. Un prêtre local a rapporté : « J'ai assisté à un concert de musique dans une maison dans la ville connue sous le nom «Taverna», au cours duquel un garçon de onze ans de Salzbourg et sa sœur de quinze ans, accompagnés de divers instruments par les habitants de Brno, ont excité l'admiration de tous spectateurs »[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Zaslaw, pp. 109–112
  2. Wolfgang Amadeus Mozart (trad. Robinson, J. Branford, préf. Giglberger, Veronika), Die Sinfonien I., Cassel, Bärenreiter-Verlag, , X p. ISMN M-006-20466-3
  3. Brown, A. Peter, The Symphonic Repertoire (Volume 2). Indiana University Press (ISBN 025333487X), pp. 350-351 (2002).
  4. Leopold Mozart, Wolfgang Amadeus âgé de 11 ans, et Maria âgée de 15 ans.
  5. Cité par Zaslaw, pp. 111–12 from O. E. Deutsch

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Neal Zaslaw, Mozart's Symphonies: Context, Performance Practice, Oxford, Reception OUP, (ISBN 0-19-816286-3)
  • (en) Nicholas Kenyon, The Pegasus Pocket Guide to Mozart, New York, Pegasus Books, (ISBN 1-933648-23-6)
  • Jean Massin et Brigitte Massin, Mozart, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1270 p. (ISBN 2-213-00309-2), p. 621

Liens externes[modifier | modifier le code]