Sylvie Durbec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sylvie Durbec
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Sylvie Durbec est une poète et écrivaine française née à Marseille en 1952.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études à Aix-en-Provence, Sylvie Durbec est devenue professeur de lettres jusqu'en 2006.

Elle écrit depuis plusieurs années (poésie, théâtre, littérature jeunesse, romans). Mais Sylvie Durbec a écrit aussi des chansons, a participé à l’écriture d’un spectacle de marionnettes, a animé des ateliers d’écriture, a participé à de nombreuses rencontres à l’étranger (notamment en Finlande), a publié des albums jeunesse (éditions Grandir), qu’elle publie en août 2008 un ensemble de textes en hommage à W. G. Sebald (écrivain allemand dont l’œuvre a nourri ses réflexions sur l’écriture et la mémoire). Elle expose également son travail plastique.

Après un grave accident en 2006, Sylvie Durbec déclare dans Le Monde du 14 août 2008 : « Les livres m’ont sauvée… Quand on est cloué au lit pendant plusieurs semaines à souffrir le martyre, même si on est très entouré, on est au fond très seul. Car pour les autres – et c’est normal – la vie continue. Dans des moments pareils, on se rend compte qu’il n’y a que la lecture pour habiter cette solitude. »

À la suite de cet accident, Sylvie Durbec s’est retirée de l’enseignement et elle est maintenant « libraire au milieu des champs » près d’Avignon, dans un vieux moulin qu’elle habite avec son mari[1].

Prendre, place une écriture de Brenne, publié en 2011 aux éditions Collodion est le résultat d'un travail de résidence en 2009. Dans cet ouvrage, elle évoque le camp de triage de Douadic en Brenne pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans cette région d'étangs, la présence des oiseaux a accompagné l'écriture. S'y montre aussi l’influence du peintre Soutine qui depuis longtemps requiert son attention.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie

  • Les Nuits de Vollezele, les Jours de Flandre, Cousu Main éd., 2005
  • 3, Cousu Main ed., 2006
  • Marseille éclats et quartiers, édition Jacques Brémond, 2008, prix Jean Follain[2]
  • Comme un jardin, (BLEU), édition potentille, 2009
  • Prendre place, une écriture de Brenne, édition Collodion, 2010
  • Chaussures vides/Scarpe vuote, éditions du Dessert de Lune, 2010
  • La Huppe de Virginia, aux éditions Jacques Brémond, 2011
  • Parfois silence, éditions Le Dessert de Lune, 2011
  • Ce rouge qui brillait dans le torrent, Soutine, atelier du Hanneton, 2011

Livres d'artistes

  • Le paradis de l'oiseleur, édition Poïen, 2012

Romans

  • Un été de Reine en Finlande, Fayard, 2000
  • L’Apprentissage du détachement, Fayard, 2000
  • Un bon Indien est un Indien mort, Fayard, 2002

Récit

  • La lézarde et le caillou, récit épistolaire à deux voix avec l'écrivain finlandaise Kristina Haataja, Ed. Gramond-Ritter, 2006

Nouvelles

  • Le noir Metternich in revue Bleeker Street, Abordages, Dumerchez, 2005
  • Sebald, in revue NUNC, juin 2006
  • Fughe, édizioni JOKER, novembre 2006
  • Territoire de la folie, I & II, éditions Cousumain, 2008 sur Robert Walser et Louis Soutter, gravures de Valérie Crausaz

Théâtre jeunesse

  • Les trois vies de madame Zéfurine, éditions Armand Gatti, 2002
  • Nous en sème, éditions du Bonhomme vert, 2006

Littérature jeunesse

  • Le Nom du Roi, éditions Grandir, 1997
  • Princesse Luna, éditions Grandir, 2004
  • Naissance d’un Voyage, édition bilingue, français-arabe, en collaboration avec Raouf Karay, Grandir, 2004
  • L’ami de Lumi, conte bilingue franco-finnois chez Grandir, 2005
  • Dièse l’Enchanteur, éditions Lirabelle (Lirabelle (éditions)), 2005
  • CD avec accompagnement musical de Farshad Soltani, Suites de Bach pour violoncelle, contes écrits pour les enfants et les plus grands, * Lirabelle (éditions), 2007.
  • Sur un circuit de course, Bonhomme vert, 2010

Traductions de l'italien

  • J'entends des voix de Marco Ercolani et Lucetta Frisa, éditions des États Civils
  • Âmes inquiètes, de Marco Ercolani et Lucette Frisa, aux éditions des États Civils

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]