Suspension

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Le mot « suspension », du latin suspensio pour « voûte », désigne dès le XVIe siècle en français une interruption ou momentanée, puis reprend au XVIIIe siècle le sens spatial latin de traction vers le haut[1]. D'autres emplois spécifiques sont apparus au XIXe siècle, notamment en sciences.

Nom commun[modifier | modifier le code]

Notion d'interruption[modifier | modifier le code]

  • En droit, une suspension d'audience est l'interruption d'une séance au tribunal. Une suspension disciplinaire est une mesure qui interdit l'exercice d'une fonction. Ainsi en sport, une suspension est l'interdiction de participer à un certain nombre de compétitions, en général prononcée à la suite de conduite fautive et notamment de dopage.
  • En rhétorique, une suspension est une figure de style qui consiste à mettre le lecteur ou l'auditeur dans l'attente impatiente de ce qu'on a annoncé mais pas encore dit.
  • En typographie, les points de suspension marquent l'interruption d'une phrase, d'une liste voire d'un mot.

Sens spatial[modifier | modifier le code]

  • En ameublement, une suspension est un luminaire accroché au plafond par un cable ou une chaîne.
  • En électroacoustique, la suspension acoustique d'un microphone est son système d'accroche permettant de réduire les chocs et vibrations.
  • En mécanique, la suspension d'un véhicule est l'ensemble des organes mécaniques qui servent à amortir les chocs dus aux irrégularités du terrain.
  • En anatomie, la suspension est une phase du mouvement de la locomotion bipède.

Emplois figurés ou spécifiques[modifier | modifier le code]

  • En chimie, la suspension est un type de dispersion de particules dans un milieu.
  • En pharmacie galénique, la suspension un type de formulation de médicaments.
  • En géomorphologie, la suspension est un mode de transport des sédiments.
  • En mathématiques, la suspension est une construction topologique obtenue par écrasement des extrémités d'un cylindre.
  • En bondage, la suspension est l'acte de maintenir élever toute ou une partie du corps humain par des liens.
  • En modification corporelle, la suspension est l'acte de suspendre un corps humain par des crochets fixés par des piercing.

Nom propre[modifier | modifier le code]

Suspension est une sculpture, en bois peint, de l'artiste français Léos-VMK, qui se compose d'un totem de 8 mètres de haut au sommet duquel est suspendue une chaise. Il est érigé à Aix-en-Othe (Aube) dans le jardin de l'artiste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Suspendre », Dictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert-Sejer, Paris 1998.