Suely Rolnik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Suely Rolnik
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
BrésilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Raquel Rolnik (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Influencée par

Suely Rolnik, née le au Brésil, est une philosophe, sociologue, psychologue sociale et clinicienne ainsi que critique d'art brésilienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Persécutée par la dictature militaire, elle s'exile en France à l'age de 20 ans et ne retournera au Brésil qu'à partir de 1979[1].Elle effectuera sa formation académique en France en philosophie (Paris VIII), sociologie (Paris VIII) et psychologie clinique (Paris VII)[2]. Elle est docteur en psychologie sociale après la soutenance de sa thèse intitulée Cartografia sentimental da América : produção de desejo na era da cultura industrial (São Paulo, Pontifícia universidade católica, 1987), et a été professeur titulaire[2] et membre du Centre de recherches sur la subjectivité[3] à l'université catholique de São Paulo. Elle a été professeur invitée dans le cadre du programme d’études indépendantes (PEI) du Musée d'Art Contemporain de Barcelone (MacBa).

Elle a travaillé avec Félix Guattari et contribué à la diffusion de sa pensée au Brésil, notamment en traduisant Mille Plateaux[4] ou encore Révolutions moléculaires[5] .

Son travail de recherche porte sur les politiques de subjectivation, dans une perspective transdisciplinaire, privilégiant depuis les années 1990, l'art contemporain dans son interface avec le politique et le clinique.

Elle a collaboré à plusieurs périodiques, notamment la revue canadienne Parachute et la revue espagnole Zehar.


Publications[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jennifer Lacey, « Entretien avec Suely Rolnik », Journal des Laboratoires, (consulté le )
  2. a et b (pt) « Suely Belinha Rolnik » (consulté le )
  3. Source.
  4. (pt) « Tradução de Suely Rolnik » (consulté le )
  5. (pt) Félix Guattari, Revolução molecular: pulsações políticas do desejo, Editora Brasiliense, (lire en ligne)
  6. « Esferas de la insurrección »