Stupeur et Tremblements (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Stupeur et Tremblements pour le roman. 

Stupeur et Tremblements

Réalisation Alain Corneau
Scénario Alain Corneau d’après Amélie Nothomb
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Alain Sarde, France
Divali Films, France
France 3 cinéma, France
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 1 h 47 min
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Stupeur et Tremblements est un film français d’Alain Corneau sorti en 2003, adapté du roman du même nom d’Amélie Nothomb.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Amélie (interprétée par Sylvie Testud), une jeune femme belge ayant vécu son enfance au Japon, décide d’y retourner pour y vivre et tenter de s’intégrer à la société japonaise en y travaillant comme interprète. Engagée dans une multinationale tokyoïte, elle imagine (naïvement) que sa parfaite connaissance de la langue japonaise lui en ouvrira toutes les portes. Elle va malheureusement découvrir à ses dépens la hiérarchie pesante et incontournable régissant le monde du travail nippon, dont celle de sa supérieure directe, la belle et troublante mademoiselle Fubuki Mori. Elle va accumuler les erreurs, principalement par ignorance - ou oubli - de certains codes essentiels, dont celui - et pas le moindre chez les Japonais - de l'honneur. Sa déchéance au sein de la société l'entraînera vers les niveaux les plus bas de l'entreprise mais, résolue à honorer son contrat d'un an, elle mènera avec courage jusqu'au bout cette expérience traumatisante dont elle tirera tous les enseignements qui la propulseront plus tard sur une autre voie, celle des succès littéraires.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film étant en langue réelle, les dialogues se déroulent intégralement en japonais (seule la voix off est en français). Sylvie Testud a appris le texte en japonais, langue qu'elle ignorait totalement, durant les trois mois qui précédaient le tournage grâce à une méthode de mémorisation phonétique.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]