Staryïa Darohi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Staryïa Darohi
Старыя Дарогі
Blason de Staryïa Darohi
Héraldique
Drapeau de Staryïa Darohi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Minsk
Raïon Staryïa Darohi
Code postal BY 222910
Indicatif téléphonique +375 1792
Démographie
Population 10 727 hab. (2014)
Densité 7 662 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 02′ 22″ N 28° 15′ 54″ E / 53.03944, 28.26553° 02′ 22″ Nord 28° 15′ 54″ Est / 53.03944, 28.265  
Altitude 140 m
Superficie 140 ha = 1,4 km2
Divers
Première mention 1524
Statut Ville depuis 1938
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Staryïa Darohi

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Staryïa Darohi
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Staryïa Darohi (en biélorusse : Старыя Дарогі ; en łacinka : Staryja Darohi) ou Starye Dorogui (en russe : Старые Дороги ; en polonais : Stare Dorohi) est une ville de la voblast de Minsk, en Biélorussie, et le centre administratif du raïon de Staryïa Darohi. Sa population s'élevait à 10 727 habitants en 2014[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Staryïa Darohi se trouve à 48 km à l'est de Sloutsk et à 108 km au sud-est de Minsk[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Staryïa Darohi est mentionné pour la première fois en 1524 sous le nom de Darohi, en français « les routes ». Le village devint la possession des Radziwill en 1612. Il souffrit sérieusement de la guerre russo-polonaise (1654-1667). À la fin du XVIIe siècle, il prit son nom actuel de Staryïa Darohi, en français « les anciennes routes ». À la suite de la deuxième partition de la Pologne, en 1793, Staryïa Darohi passa sous la souveraineté de l'Empire russe et fut retrogradée au statut de simple village, qui devint la possession des Wittgenstein en 1828. Il comptait 40 maisons et un bureau de poste en 1886. Une gare ferroviaire pour un chemin de fer à voie étroite reliant Staryïa Darohi à Assipovitchy fut ouverte en 1896 ; elle permit d'exporter du bois et fut prolongée jusqu'à Sloutsk en 1915. Pendant la Première Guerre mondiale, elle fut occupée de février à par l'armée allemande, puis par les troupes polonaises d' à . Staryïa Darohi devint le centre administratif d'un raïon de la république socialiste soviétique de Biélorussie le puis accéda au statut de ville le . Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle fut occupée par l'Allemagne nazie du au . À la fin de la guerre, les Soviétiques y installèrent un camp de transit pour prisonniers de guerre libérés et survivants de l'Holocauste. Le futur écrivain italien Primo Levi y séjourna ainsi du 15 juillet au 15 septembre 1945 et il raconta son expérience dans La Trêve (1963). Le raïon de Staryïa Darohi fut supprimé le et son territoire rattaché au raïon de Sloutsk, mais il fut rétabli le . Staryïa Darohi reçut officiellement ses symboles actuels — armoiries et drapeau — le .

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[3] :

Évolution démographique
1897* 1917 1923* 1926* 1933
2 000 1 996 1 854 1 771 2 300
1939* 1959* 1970* 1979* 1989*
4 200 4 920 6 042 8 718 10 486
1999* 2009* 2012 2013 2014
12 200 11 036 10 876 10 774 10 727


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Estimation officielle de la population au 1er janvier 2014, sur pop-stat.mashke.org.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Recensements de 1959, 1970, 1979 », sur www.webgeo.ru(en) « Recensements ou estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org/belarus-cities.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :