Stéphane Marchand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stéphane Marchand
Stephane Marchand.jpg

Stéphane Marchand.

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Stéphane Marchand est un journaliste français né en 1960 [1]. Il est rédacteur en chef de Paris Innovation Review[2], une revue anglophone consacrée aux technologies et destinée à promouvoir dans les grands pays émergents, les enseignements et les unités de recherche des écoles de PSL, en partenariat avec la Harvard Business Review, la revue Knowledge@wharton et le journal Les Échos. Il est chroniqueur scientifique au journal L'Opinion.

Stéphane Marchand est également Délégué général d'Entreprise & Progrès, une association qui réclame une place centrale pour l'homme dans la gestion des entreprises.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière en 1987 au journal Le Figaro comme reporter au service Étranger. Il est envoyé l'année suivante à Jérusalem comme correspondant alors que se termine la guerre du Liban et que commence la première Intifada. À la fin de 1990, il est correspondant du Figaro à Washington, où il couvre la fin du mandat de George Bush (père) et le premier mandat de Bill Clinton. Il analyse en particulier, de Washington, les suites de la première guerre du Golfe et les guerres des Balkans[réf. souhaitée]. De retour en France, toujours au Figaro, il est rédacteur en chef du service de Macroéconomie. En 2006, il est directeur adjoint de la rédaction du Figaro, responsable des pages Débats Opinions où il signe des éditoriaux.

Il quitte le Figaro en 2008 et fonde, puis dirige[réf. souhaitée] jusqu'en 2009 le journal économique en ligne E24.

Stéphane Marchand est diplômé de l'École polytechnique et de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Stéphane Marchand est l'auteur de plusieurs livres. Quatre enquêtes :

  • La ruée vers l'intelligence, Fayard, 2012
  • Quand la Chine veut vaincre, Fayard, 2007 ;
  • Arabie Saoudite : la menace, Fayard, 2003 ;
  • Les guerres du luxe, Fayard, , 382 p. (ISBN 978-2213609539)

Quatre essais :

  • L’affaire du plombier polonais éditeur=Fayard, , 279 p. (ISBN 9782213627137) ;
  • L’Europe est mal partie, Fayard, 2005 ;
  • Le commerce des illusions : À quoi sert Alain Minc ?, Lattès, 2000;
  • French Blues, First, 1997.

Deux romans :

Notes et références[modifier | modifier le code]