Spot publicitaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Spots publicitaires)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les médias en général
Cet article est une ébauche concernant les médias en général.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spot.

Un spot publicitaire, ou spot de publicité ou film publicitaire est une annonce publicitaire dépassant rarement 30 secondes. Cette courte production sonore ou vidéo contenant un message publicitaire est destinée à être diffusée, soit à la radio, soit à la télévision, au cinéma ou encore sur Internet.

Spot publicitaire à la télévision[modifier | modifier le code]

Les spots publicitaires sont intégrés dans des écrans publicitaires (ou "fenêtres" de publicité) qui peuvent se situer dans les inter-programmes[1]. Les écrans publicitaires peuvent aussi couper une œuvre audiovisuelle (en suivant une réglementation précise)[2] ou d'autres programmes.

En 2011, La publicité représentait 7,8% (contre 7,1% en 2005) de la durée des programmes des chaînes de télévision en France (Source: CSA).

Les contenus des spots publicitaires doivent respecter certaines règles déontologiques édictées par le décret du 27 mars 1992 (voir CSA)

La plupart des spots publicitaires accordent une grande importance à la musique. Le stimulus musical étant non verbal, le consommateur n’est pas seulement influencé par les éléments utilitaires et objectifs du spot (par exemple le prix), mais aussi par la musique qui est le plus souvent utilisée comme une composante à part entière du spot : en tant que moyen de reconnaissance, de ponctuation ou de distinction (fonction identitaire). Le choix de la musique sera également utilisé pour remplir deux autres fonctions importantes dans un spot publicitaire : la fonction émotionnelle et la fonction mnémonique[3]. La musique du spot contribue à garder le téléspectateur réceptif au message publicitaire, précisément à des moments durant lesquels il s’absente le plus de son écran de télévision. Jusque récemment, par un effet de compression du son, les chaînes de télévision augmentaient le volume sonore à la source de la diffusion lors des écrans publicitaires). Cette pratique est désormais interdite.

Le flux télévisuel étant constitué d'une succession continue de contenus audiovisuels que le téléspectateur doit pouvoir distinguer les uns des autres tout en les recevant dans une sorte de continuum, l’incitant à ne pas zapper. Ce fondu-enchaîné permanent qui fait se succéder de nombreuses émissions, dont certaines très courtes, est notamment ponctué par les jingles (dont ceux de la chaîne elle-même). Tout écran de publicité est encadré - début et fin - par un jingle spécifique à chaque chaîne de télévision, qui annonce ou clôt le passage des spots publicitaires[4].

De grands cinéastes (comme Luc Besson) ont réalisé des spots publicitaires.

Quelques réalisateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ils regroupent, outre les spots publicitaire, par exemple des bandes-annonces des futurs programmes de la chaîne de télévision, la météo, un programme court parrainé etc.
  2. Contrôle du CSA
  3. La musique dans le flux télévisuel, p. 49-50
  4. Id., p. 63-64

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mario d'Angelo, La musique dans le flux télévisuel, OMF/Université Paris-Sorbonne, 2014.
  • Jean-Philippe Galan, Musique et réponses à la publicité. Effets des caractéristiques de la préférence et de la congruence musicales. Thèse de doctorat en sciences de gestion, Université des sciences sociales de Toulouse, 2003.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]