Songs of the Humpback Whale (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Songs of the Humback Whale

Album de Roger Payne
Sortie Aout 1970
Enregistré 1970
Durée 34 min 26
Genre Environnemental
Producteur Roger Payne
Label CRM Records (1970), Capitol Records (1970), Windham Hill Records (1992), BGO Records (Compact Disc, remastered, 2001)

Notation des critiques

Compilation des critiques
PériodiqueNote
Allmusic4.5/5 étoiles[1]

Songs of the Humback Whale est un album de 1970 produit par le bio-acousticien Roger Payne . Cet album a permis de montrer pour la première fois les chants crées par les baleines à bosse et il est devenu l'album de style environnemental le plus vendu de l’histoire, avec plus de 100 000 exemplaires vendus[2]. En sensibilisant à l’intelligence et à la culture des baleines, l’album a provoqué la création d'un mouvement mondial nommé «Save The Whales», qui a fait aboutir au moratoire mondial de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement[3].

Contexte[modifier | modifier le code]

Roger Payne a travaillé sur l'écholocation des chauves-souris, mais son intérêt pour les chants de baleines ne vient pas de là. À la fin des années 1960, il entend à la radio qu'un marsouin mort s'était échoué sur la plage de Revere dans le Massachusetts (près de l'université Tufts où il travaillait). Il s'y est donc rendu en voiture pour le voir. Il découvrit que des chasseurs de souvenirs avaient déjà coupé les veines du cétacé mort, que quelqu'un avait gravé ces initiales sur son flanc et qu'un mégot de cigare avait été fourré dans son évent.

«J'ai retiré le cigare et suis resté là longtemps avec des sentiments que je ne peux pas décrire. Tout le monde a une expérience similaire qui l’affecte pour la vie, probablement plusieurs. Pour moi, c'était cette nuit. " [4] - Roger Payne

En 1966, Payne entendit parler des enregistrements de baleines de Frank Watlington, un ingénieur de la marine qui, huit ans plus tôt avait enregistré des sons étranges lors d'une mission secrète au large des Bermudes qui avait pour but d'écouter les sous-marins russes grâce à des hydrophones[5]. Payne a demandé des copies des enregistrements et a rapidement fait la découverte surprenante que les sons se répètent parfaitement. Les sons les plus courts ont une durée d'environ six minutes et les plus longues, plus de 30 minutes, et ils pouvaient être répétées de manière continue pendant 24 heures. Lorsque les sons ont été représentés graphiquement, une structure définie a pu être établie[6].

Des recherches ultérieures menées par Payne et son épouse de l'époque, Katharine Payne, ont révélé que toutes les baleines d'un même océan (ou du moins les mâles pendant la période de reproduction) chantaient la même chanson[6]. De plus, le chant des baleines changent d'une année à l'autre, mais ne reviennent jamais aux chants antérieurs[7]. Katy a ensuite découvert que les chansons plus longues chantées par les baleines utilisaient l'équivalent de «rimes», avec des structures de notes répétées à intervalles réguliers. Cela soulève la possibilité que les baleines utilisent des moyens mnémoniques pour les aider à se rappeler des chansons plus complexes[8].

Accueil[modifier | modifier le code]

L’album fut un hit inattendu, se vendant rapidement à plus de 100 000 exemplaires et finissant par devenir plusieurs fois disque de platine[6]. Des extraits du disque figurent dans des chansons de Judy Collins, Kate Bush et Glass Wave, dans la suite symphonique And God Created Great Whales (en) de Alan Hovhaness, mais aussi sur le disque Voyager Golden Record, qui a été emporté à bord des vaisseaux du programme Voyager, et dans le film Star Trek IV: Le voyage de retour. En 2010, l'album a été intronisé dans le registre national des enregistrements comme étant un enregistrement relevant «d'une importance culturelle, historique ou esthétique et / ou informant ou reflétant la vie aux États-Unis»[réf. nécessaire].

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

  1. "Solo Whale" - 9:32 (enregistrement: Frank Watlington)
  2. "Slowed-Down Solo Whale" - 1:05 (enregistrement: Frank Watlington)
  3. "Tower Whales" - 3:23 (enregistrement: Roger & Katharine Payne )
  4. "Distant Whale" - 3:55 (enregistrement: Frank Watlington)
  5. "Three Whale Trip" - 16:31 (enregistrement: Roger & Katharine Payne )

Notes de production[modifier | modifier le code]

  • Produit par Roger Payne
  • Enregistré par Frank Watlington et Roger Payne

Références[modifier | modifier le code]

  1. Allmusic, « Roger Payne - Songs of the Humpback Whale », sur Allmusic (consulté le 2 mai 2018)
  2. (en) O'Dell, « “Songs of the Humpback Whale” (1970) », Library of Congress (consulté le 5 mai 2018)
  3. http://www.studio360.org/story/how-pop-music-helped-save-the-whales/
  4. Liner notes to Songs of the Humpback Whale
  5. (en) « Whale song: A grandfather's legacy », sur www.cbsnews.com (consulté le 31 octobre 2019)
  6. a b et c (en) David Rothenberg, « Nature’s greatest hit: The old and new songs of the humpback whale - The Wire », sur The Wire Magazine - Adventures In Modern Music (consulté le 31 octobre 2019)
  7. Liner notes to Deep Voices
  8. (en-US) Jane E. Brody, « SCIENTIST AT WORK: Katy Payne; Picking Up Mammals' Deep Notes », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 31 octobre 2019)