Soma (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Soma
Éditeur Frictional Games
Développeur Frictional Games
Distributeur Steam
Musique Mikko Tarmia

Date de sortie
Genre Survival horror
Mode de jeu Solo
Plate-forme Windows, OS X, Linux, PlayStation 4, Xbox One

Moteur H.P Lovecraft Engine 3

Soma est un jeu vidéo de type survival horror en vue à la première personne se déroulant dans un univers de science-fiction, développé et édité par Frictional Games. Son développement ainsi que sa date de sortie ont été annoncés sur le blog officiel du studio en octobre 2013[1]. Le jeu est finalement sorti le 22 septembre 2015 sur PC et PlayStation 4[2]. En septembre 2017, le jeu est annoncé sur Xbox One. Le jeu se déroule en milieu sous-marin et joue sur les limites psychologiques du joueur.

Univers[modifier | modifier le code]

Le titre est un survival horror prenant place dans un univers de science-fiction.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le personnage principal que nous incarnons se nomme Simon Jarrett. Avant les événements du jeu, nous apprenons qu'il a subi un grave accident de voiture tuant son amie Ashley Hall. Simon souffre quant à lui de graves lésions cérébrales. En raison des séquelles causées par l'accident, il accepte un traitement expérimental impliquant une IRM cérébrale.

Le jeu débute lorsque Simon se réveille dans son appartement après avoir fait un cauchemar de son accident. C'est là qu'il reçoit un appel téléphonique de David Munchi, qui doit lui administrer le traitement expérimental le jour même. Ce dernier lui rappelle de bien ingérer un traceur radioactif afin de faciliter l'analyse de son cerveau. Après avoir trouvé et bu le liquide, Simon part pour le laboratoire PACE.

Quand il arrive au PACE, les lieux ont l'air abandonné. Le protagoniste trouve finalement David Munshi, qui lui demande de s'asseoir dans un fauteuil sophistiqué. Un casque vient alors se poser sur le visage de Simon, et l'analyse cérébrale commence. Lorsqu'il relève le casque, Simon se trouve dans une pièce différente, à l'intérieur d'une base sous-marine. Cette base se compose des sites Upsilon, Lamba, Delta, Theta, Omicron, Tau, Alpha et Phi (dans l'ordre de progression).

Durant l'aventure, Simon apprend qu'une météorite a détruit toute la surface de la terre et que seule la base abrite encore de la vie humaine. Il découvre également l'existence du projet ARK, un projet de sauvetage de l'humanité qui repose sur un satellite contenant des scans des cerveaux des membres de la station. Le but du jeu est de lancer cet ARK en orbite.

Petit problème toutefois : la station est dirigée par une intelligence artificielle, le WAU, qui utilise le Gel Structurel, liquide semblable au pétrole, pour modifier les êtres vivants ou les machines et cherche a empêcher le lancement de l'ARK.

Simon doit donc survivre face à des monstres du WAU comme les proxy dirigés par Terry Akers, homme ayant consommé plusieurs litres de gel structurel. Il y a un monstre par site et il ne peut être tué. Il existe cependant à chaque fois un moyen d'éviter le monstre.

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages masculins[modifier | modifier le code]

  • Adam Golaski
  • Baxter Rogers
  • Brandon Wan
  • Carl Semken
  • David Munshi
  • Dorian Cronstedt
  • Ian Pedersen
  • Johan Ross
  • John Strohmeier
  • Simon Jarett

Personnages féminins[modifier | modifier le code]

  • Alice Koster
  • Amy Azzaro
  • Ashley Hall
  • Catherine Chun
  • Heather Wolchezk
  • Imogen Reed
  • Julia Dahl
  • Nadine Masters
  • Raleigh Herber
  • Robin Bass
  • Sarah Lindwall

Système de jeu[modifier | modifier le code]

C'est un jeu de survival horror à la première personne dont le système de jeu est assez proche de celui des autres titres du studio, principalement des franchises Amnesia et Penumbra. L'horreur y est principalement psychologique grâce au faible nombre de sursauts apeurants (jump scares), à l'absence de moyens de défense pour le joueur et à une ambiance oppressante. L'histoire nous est racontée au travers de nombreux objets et enregistrements audio dispersés dans les différents endroits parcourus.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Edge (GB) 8 / 10 (PS4, PC)[3]
Presse numérique
Média Note
Jeuxvideo.com (FR) 16 / 20 (PS4, PC)[4]

Ventes[modifier | modifier le code]

En septembre 2017, le jeu s'était vendu à 650 000 exemplaires[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) « SOMA officially announced », (consulté le 16 juin 2015).
  • (en) « Deep Sea Horror SOMA Launches September 22 on PC and PS4 », sur IGN, (consulté le 16 juin 2015).
  • (en) Rédaction d'Edge (article non signé), « Play - Soma », Edge, no 286,‎ , p. 110-112.
  • Kaaraj (Valentin Deveau), « Test : SOMA : L'horreur est de retour... Sous l'océan », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 23 octobre 2015).
  • ChewbieFR, SOMA a été téléchargé plus de 650.000 fois, 28 septembre 2017, Jeuxvideo.com.
  • Lien externe[modifier | modifier le code]