Gérontologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sociologie des générations)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec gériatrie.

La gérontologie (du grec ancien γέρων / gérôn « vieillard » et λογία / logía « étude ») est un champ d'étude qui porte sur le vieillissement, ses conséquences et son implication au sens le plus large : biologie et physiologie des organismes vivants, psychologie, santé, santé publique, économie, société, démographie, anthropologie[1], sociologie[2] et plus généralement la plupart des sciences humaines. Elle est donc un point de rencontre de multiples disciplines. La gériatrie est une composante de champs de la gérontologie qui s'intéresse plus spécifiquement aux conséquences du vieillissement sur la santé humaine et aux maladies des personnes âgées.

Il est exceptionnel qu'un chercheur seul puisse connaître toutes les dimensions de la gérontologie. Par contre, les spécialistes du vieillissement dans leurs disciplines respectives sont plus nombreux. Leur rencontre et le travail interdisciplinaire est l'enjeu principal de la gérontologie.

La gériatrie ou gérontologie médicale peut être pratiquée dans cette vision globale ou, au contraire, être une ne spécialité qui ignore en particulier le contexte social et les aspirations uniques de la personne vieillissante. Dans le premier cas sont organisés des réseaux complexes ville-hôpital où interagissent les acteurs médicaux, médico-sociaux, accompagnateurs « psy », sociaux, de vie quotidienne, de vie culturelle et spirituelle, etc.

En 2015 les premiers baby-boomers ont eu 70 ans et va commencer une période où la proportion entre actifs et retraités sera potentiellement unique dans l’histoire de l’humanité. « Potentiellement » car nul ne sait qui décidera de rester actif et qui voudra prendre sa retraite. Cependant dans les secteurs de main-d’œuvre où les tâches sont pénibles – du bâtiment à la garde hospitalière – les pénuries de main-d’œuvre seront plus aiguës. Il y aura donc de plus en plus de personnes avec un besoin d’assistance et de moins en moins d’assistants.
Le problème du vieillissement relatif de la population prendra d’autres aspects qu’il est difficile encore de conceptualiser aujourd’hui.

En France[modifier | modifier le code]

En France, et en Suisse plusieurs universités[Lesquelles ?] organisent des formations générales à la gérontologie, le plus souvent des diplômes d'université (DU) ; par exemple l'université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC - Paris VI) propose un Master 2 intitulé « Expertise en gérontologie »[3], ainsi que plusieurs DU dans ce domaine. Ce master forme des professionnels de ce domaines aux activités et métiers d'encadrement, de formation, de recherche (et de pratiques avancées pour les infirmiers/ères).

Il existe en France une revue en ligne spécialisée : « Gérontologie et société »[4] publiée par la Caisse Nationale Assurance Vieillesse (CNAV), ainsi qu'une revue spécialisée dans le soin : Soins Gérontologie publié par Elsevier/Masson. Parmi les revues internationales : « The Gerontologist »[5], et Journals of Gerontology divisé en deux journaux (« Biology and Medical Sciences » et « Psychology and Social Sciences »)., les 3 publiées par le groupe Oxford Academic.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charpentier, Michèle, 1960- et Canadian Electronic Library, Vieillir au pluriel : perspectives sociales, Presses de l'Université du Québec, 2011) (ISBN 9782760526259, OCLC 751585872, lire en ligne)
  2. Caradec et de Singly 2012, p. Introduction.
  3. Expertise en gérontologie
  4. Site de Gérontologie et société
  5. site de The Gerontologist

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]