Société des chemins de fer du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant le Québec
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer et le Québec.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Société des chemins de fer du Québec
Création 1994

Sigle SCFQ
Siège social Drapeau du Canada Montréal (Canada)

La Société des chemins de fer du Québec est une ancienne compagnie ferroviaire canadienne qui possédait plusieurs chemin de fer d'intérêt local (CFIL) au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1994, que la Société des chemins de fer du Québec exploite sa première ligne, entre Québec et Clermont, de chemin de fer d'intérêt local (CFIL)[1].

En janvier 1998, SCFQ achète à la La Canadien National (CN) 484 kilomètres de l'ancienne ligne du Chemin de fer Intercolonial, entre Moncton et Mont-Joli[2].

En janvier 1999, SCFQ achète, également au CN, les 190 km de la ligne de Matane à Rivière-du-Loup. Ligne dont le trafic fret est annuellement de 30 000 wagons et qui est également utilisée par Via Rail Canada pour des trains de voyageurs à destination de Gaspé et d'Halifax[2].

En 2008, dans le cadre d'une réorganisation de son capital, la Société des chemins de fer du Québec revend au CN une partie de ses actifs qui représente 864 km de lignes. Cela comporte ses filiales : le Chemin de fer de la Matapédia et du Golfe, la compagnie de Compagnie du chemin de fer de la côte est du Nouveau-Brunswick, le Chemin de fer Ottawa Central, et le service traversier « bateau-rail » où le CN avait déjà une participation minoritaire depuis la création de ce service en 1975[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Serge Belzile (2003) », sur railfame.ca (consulté le 28 janvier 2017).
  2. a et b « Les chemins de fer d'intérêt local (CFIL) »,‎ (consulté le 28 janvier 2017).
  3. « La Société des chemins de fer du Québec vend des actifs au CN », sur tvanouvelles.ca,‎ (consulté le 28 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]