Sneaker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sneakers.
Paire de chaussures Adidas.

La sneaker désigne une chaussure de sport détournée à un usage citadin et quotidien. Dérivées des modèles conçus pour le sport, elles sont appréciées pour leur confort et leur style. De fait, les sneakers sont aussi des accessoires de mode qui ont été employés dans le monde du hip-hop dans les années 1980 avant de devenir dans les années 2000 des marques de streetwear qui se répandent dans la culture populaire[1].

Paire de Nike Air Force.

Dans de nombreux pays, occidentaux notamment, ces chaussures sont très portées dans la rue. Les adolescents sont les principaux porteurs de la sneaker comme chaussure de tous les jours, avec les encouragements des campagnes publicitaires de grandes marques spécialisées[2], mais d'autres âges les portent volontiers. Pour une utilisation urbaine, les chaussures multi-sports, ou bien des modèles des années 1960–1970 réédités sont les plus portées[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la sneaker remonte au début du XXe siècle et est intimement liée à l'utilisation du caoutchouc[4]. En 1916, l'entreprise United States Rubber Company crée Keds, qui commercialise les premières chaussures dotée de semelles en caoutchouc, considérée comme les premières sneakers de l'histoire[5],[6],[7]. Remarquées pour leur confort et leur discrétion, ces chaussures marquent une rupture avec les chaussures traditionnellement utilisées pour un usage quotidien. L'année suivante, Converse crée la Chuck Taylor All Star, des chaussures de basket-ball qui seront par la suite également vendues pour un usage quotidien[5].

À partir des années 1950, la part du temps consacré au temps libre augmente considérablement. De plus, les sneakers sont de plus en plus utilisées dans les uniformes scolaires. Les ventes de sneakers augmentent de manière exponentielle, jusqu'à venir concurrencer les ventes des chaussures traditionnelles, en cuir. Durant les années 1990, les marques de sneakers s'attachent de plus en plus à l'esthétique de la chaussure et jouent du marketing pour les vendre au plus grand nombre. Les sneakers sont alors moins choisies pour leur confort que pour l'identité qu'elles façonnent pour celui qui les porte[8].

De 1970 (5 modèles) à 1998 (285 modèles) jusqu'à 2012 (3 371), le nombre de modèle de sneakers aux États-Unis a considérablement augmenté[9].

Exemple de modèles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Géraldine de Margerie, Olivier Marty, Dictionnaire du look, Laffont, , p. 17.
  2. "La chaussure va devenir de plus en plus communicante", 31 juillet 2007, sur liberation.fr
  3. Nouvelle édition de la Stan Smith, 16 janvier 2014, sur lefigaro.fr
  4. « Les incontournables du style : Les sneakers, une histoire entre sport et mode », meltyStyle,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2018)
  5. a et b « L’histoire des sneakers du 19e siècle à nos jours - Chausport », sur www.chausport.com (consulté le 21 juillet 2018)
  6. « Origine et histoire des sneakers - Sneaker Style », Sneaker Style,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2018)
  7. (en) « History of Sneakers », The Idle Man,‎ date inconnue (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2018)
  8. Pribut, Stephen M. "A Sneaker Odyssey." Dr. Stephen M. Pribut's Sport Pages. 2002. Web. 23 June 2010.
  9. Aichner, T. and Coletti, P. 2013. Customers' online shopping preferences in mass customization. Journal of Direct, Data and Digital Marketing Practice, 15(1): 20-35.

Liens externes[modifier | modifier le code]