Sloan Wilson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilson.
Sloan Wilson
Naissance
Norwalk, Connecticut, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 83 ans)
Colonial Beach, Virginie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • L’Homme au complet gris
  • Pour l’amour d’une île

Sloan Wilson, né le à Norwalk, dans le Connecticut, et mort le à Colonial Beach, en Virginie, est un écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Université Harvard en 1942, il est officier de la United States Coast Guard pendant la Seconde Guerre mondiale et commande un chalutier armé dans les eaux du Groenland, puis un bateau d'approvisionnement de l'armée américaine dans le Pacifique. Après la guerre, il travaille un temps comme reporter pour Time-Life.

Il se lance dans l'écriture en 1947 avec la publication de Voyage to Somewhere, un roman inspiré de son expérience de guerre, fait paraître des nouvelles dans The New Yorker et devient professeur à l'Université de Buffalo. Il sera pendant toute sa vie un grand défenseur de l'éducation pour tous et de l'école publique.

Dans les années 1950, il signe les best-sellers L’Homme au complet gris (The Man in the Gray Flannel Suit, 1955) et Pour l’amour d’une île (A Summer Place, 1958), qui sont respectivement adaptés au cinéma, en 1956, par Nunnally Johnson, sous le titre L'Homme au complet gris (The Man in the Gray Flannel Suit), avec Gregory Peck ; puis, en 1959, par Delmer Daves, sous le titre Ils n'ont que vingt ans (A Summer Place), avec Richard Egan et Dorothy McGuire. Après ces deux gros succès, il donne des romans, des articles de magazines et des biographies à un rythme plus ou moins régulier. Victime d'un sévère problème d'alcoolisme, il souffre pendant ses dernières années de la maladie d'Alzheimer.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Voyage to Somewhere (1947)
  • The Man in the Gray Flannel Suit (1955)
    Publié en français sous le titre L’Homme au complet gris, traduit par Jean Rosenthal, Paris, Éditions Robert Laffont, 1956, 359 p. (notice BnF no FRBNF31655587) ; réédition, Paris, Éditions Belfond, coll. « Vintage », 2015, 451 p. (ISBN 978-2-7144-5772-1)[1]
  • A Summer Place (1958)
    Publié en français sous le titre Pour l’amour d’une île, traduit par Jean Rosenthal, Paris, Éditions Robert Laffont, 1958, 359 p. (notice BnF no FRBNF31655591)
  • A Sense of Values (1961)
    Publié en français sous le titre Rollo le magnifique, traduit par Jean Rosenthal, Paris, Éditions Robert Laffont, 1962, 557 p. (notice BnF no FRBNF33223888)
  • Georgie Winthrop (1963)
  • Janus Island (1967)
    Publié en français sous le titre Tout l’or des Caraïbes, traduit par Lola Tranec, Paris, Éditions de Trévise, 1971, 351 p. (notice BnF no FRBNF35143719)
  • All the Best People (1971)
  • Small Town (1978)
  • Ice Brothers (1979)
  • Greatest Crime (1980)
  • Pacific Interlude (1982)
  • The Man in the Gray Flannel Suit II (1984)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Best and Most Powerful Machines (1946)
  • The Octopus (1946)
  • The Wonderful Plans (1946)
  • Check for $90,000 (1947)
  • Bearer of Bad Tidings (1947)
  • Housewarming (1947)
  • A Very Old Man (1947)
  • Drunk on the Train (1948)
  • The Reunion (1948)
  • Bygones (1949)
  • The Alarm Clock (1951)
  • The Powder Keg (1951)
  • The Black Mollies (1951)
  • A Sword for my Children (1951)
  • A Letter of Admonition (1951)
  • Citation (1952)
  • The Cook and the Book (1952)
  • The Disappearance (1952)
  • The News (1952)
  • The Regatta (1952)
  • A Friendship Sloop (1953)
  • Lollapalooza and the Rogers Rock Hotel (1953)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • The Soldiers Who Sit (1945)
  • Cup and Lip (1946)

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Public Schools Are Better Than You Think (1955)
  • It's Time to Close Our Carnival (1958)
  • The American Way of Birth (1964)
  • Away from It All (1969)
  • The Heirs of Captain Slocum: Alone At Sea (1980)
  • What Shall We Wear to This Party?: The Man in the Gray Flannel Suit, Twenty Years Before And After (1976)

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Neuhoff, « La résurrection de Sloan Wilson », sur Le Figaro, (consulté le 2 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]