Simei Monteiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monteiro (homonymie).
Simei Monteiro
Description de cette image, également commentée ci-après

Simei Monteiro en 2016

Informations générales
Nom de naissance Shimei Ferreira de Barros
Naissance (73 ans)
Belém, Brésil
Activité principale Compositrice
Activités annexes Poète, enseignante, traductrice
Genre musical Musique liturgique

Simei Monteiro ou Simei Ferreira de Barros Monteiro (née le à Belém, État du Pará, Brésil), est une compositrice de chants religieux, poète et enseignante brésilienne. Plus spécifiquement, elle est liturgiste et hymnologue. Elle appartient à l’Église méthodiste du Brésil.

Biographie[modifier | modifier le code]

Simei Monteiro, née Shimei Ferreira de Barros, a grandi dans une famille où la musique était bien présente : son père aimait en particulier l'opéra et sa mère connaissait parfaitement le livre des cantiques, tous deux ont chanté dans le chœur de l'Église baptiste. Son oncle accordait le piano du Thetro da Paz à Belém et elle l’accompagnait pour assister à des concerts, elle pouvait jouer sur de vieux pianos chez cet oncle. Puis la famille déménage à Rio de Janeiro quand elle a 12 ans[1].

Simei Monteiro étudie la littérature, le français et le portugais à l’université, puis la musique sacrée pendant quatre ans au séminaire baptiste de Rio de Janeiro. Elle se passionne pour l’hymnologie, commence à traduire des cantiques et à écrire des poèmes. Par ailleurs elle étudie la musique brésilienne. De 1972 à 1974, à la suite de son mariage avec Jairo Monteiro (pasteur baptiste), elle étudie à Buenos Aires la musique et la théologie à l'Instituto Superior Evangélico de Educación Teológica[1].

De retour au Brésil, elle fait partie du groupe qui publie le premier recueil de cantiques brésilien, A Nova Canção (Methodist Publishing House, São Paulo). Elle est professeur de liturgie et hymnologie à l'École de théologie de l'Université méthodiste de São Paulo (pt)[2]. En 1985, elle et son mari deviennent méthodistes.

Poursuivant ses études en parallèle, elle obtient un master en sciences des religions dans une université publique de São Paulo (UNESP). Sa thèse est publiée en 1991 sous le titre O Cântico da Vida[1].

Un de ses sujets d’intérêt est l’éthique des droits d’auteur, leur implication sur la créativité, l’innovation et le partage des ressources telles que chants, prières, liturgies, au sein du mouvement œcuménique[3].

Dès 2001 et jusqu’à sa retraite en 2009, elle est consultante pour le culte au Conseil œcuménique des Églises (COE) à Genève, en Suisse, en tant que missionnaire détachée de l'Église méthodiste unie.

Simei Monteiro travaille ensuite sur la traduction en portugais des hymnes de Charles Wesley (1707-1788, chef de file du mouvement méthodiste). Elle recrée les textes dans le contexte latino-américain selon un processus d’inculturation[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses chansons et cantiques sont publiés dans des livres et recueils en particulier au Brésil, mais aussi ailleurs en Amérique latine, aux États-Unis, en Europe et en Asie[2]. Ses cantiques sont traduits en anglais, espagnol, allemand, français, italien, suédois et finlandais[1].

  • (en) God the travelling companion, prière[4]
  • (es) Los que temen al Señor: ¡Alábenlo!, chant basé sur le psaume 22:23-25, 2015[5]

Mélodies d’hymnes en portugais[modifier | modifier le code]

Le portail luthérien lusophone indique une série d’hymnes dont les mélodies ont été composées par Simei Monteiro[6].

  • Kyrie! Tem piedade de nós, ó Senhor (HPD 339, 1991)
  • Ouve, Senhor, eu estou clamando (HPD 341, 1991)
  • Se caminhar é preciso (HPD 432, 1985)
  • Canto o novo canto da terra (HPD 433, 1984)
  • Eu caminhava, tão só vivia (HPD 420, 1976)
  • Aqui chegando, Senhor (HPD 330, 1972, paroles et musique)
  • Aqui estamos, ó Senhor (HPD 331, 1971)

Publications[modifier | modifier le code]

Simei Monteiro a entre autres co-dirigé la publication de recueils de chants religieux.

  • (pt) Simei Monteiro (dir.) et Luiz Carlos Ramos (dir.), Mil vozes para celebrar : hinário Wesleyano, vol. 1 & 2, São Bernardo do Campo, Editeo, , 176 p. (ISBN 978-85-88410-75-6) (Mille voix pour célébrer : hymnes Wesleyens)
  • (en) Rebekah Chevalier, Fabio Botelho Josgrilberg, Simei Monteiro et al., Love to share : Intellectual Property Rights, Copyright, and Christian Churches, World Association for Christian Communication and the World Council of Churches, , 58 p. (ISBN 978-2-8254-1519-1, présentation en ligne, lire en ligne [PDF]) (Aimer partager : Droits de propriété intellectuelle, droits d’auteur, et les Églises chrétiennes)
  • (pt) Bárbara Hüfner (dir.) et Simei Monteiro (dir.), O que esta mulher está fazendo aqui?, São Bernardo do Campo, Editeo, coll. « Em busca da tradição perdida », , 164 p. (Que donc fait cette femme ici?, théologie féministe)
  • (pt) Monteiro, Simei Ferreira de Barros, Conservacao, renovacao e libertacao: analise de conceitos fundamentais : expressos nos cânticos das igrejas evangélicas no Brasil, São Bernardo, , 252 p. (Mémoire de Master, Institut méthodiste de l'enseignement supérieur, professeur Jaci Correia Maraschin)
  • (pt) Jaci Maraschin et Simei Monteiro, A Canção do Senhor na Terra Brasileira, São Paulo, ASTE, (Le Chant du Seigneur en terre brésilienne)

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Werner Ewald, « Simei Monteiro », The Canterbury Dictionary of Hymnology, sur hymnology.hymnsam.co.uk, Canterbury Press, (consulté le 13 juin 2016).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Ewald 2003.
  2. a, b et c (pt) « Simei Monteiro », sur www.hinologia.org, Hinologia Cristã, (consulté le 17 février 2016).
  3. Elle participe à une consultation internationale sur ce thème en 2005 et est co-auteure du document qui en résulte : (en) « Love to share », sur www.oikoumene.org, Conseil œcuménique des Églises (COE), (consulté le 17 février 2016).
  4. (en) « Prayer cycle: Brazil », sur www.oikoumene.org, Conseil œcuménique des Églises (COE), (consulté le 17 février 2016).
  5. (es) Simei Monteiro, « Los que temen al Señor: ¡Alábenlo! », sur www.lupaprotestante.com, Lupa Protestante, (consulté le 17 février 2016).
  6. (pt) Leonhard Creutzberg, « Simei Ferreira de Barros Monteiro : Obra e Biografia », sur www.luteranos.com.br, Portal Luteranos, (consulté le 18 février 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]