Sicmed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sicmed - Surfaces et Interfaces Continentales Méditerranéennes
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
2008
Cadre
Domaine d'activité
agronomie, anthropologie, biologie, écologie, économie, géographie, hydrologie, pédologie, sociologie
Siège social
Montpellier
Pays
Organisation
Site web

Sicmed - Surfaces et Interfaces Continentales Méditerranéennes - est un programme international de recherche sur le fonctionnement et les évolutions des anthropo-écosystèmes ruraux et sous les pressions climatique et anthropique. Il fait partie du Chantier méditerranéen Mistrals et est développé avec le soutien du CNRS-Insu, de l'IRD, de l'INRA et de l'IRSTEA

Objectifs et enjeux[modifier | modifier le code]

Sicmed développe une recherche pluridisciplinaire en s'intéressant aux

  • Processus biophysiques régissant les cycles biogéochimiques et hydrologiques
  • Evolutions biotechniques (pratiques agricoles, ouvrages hydrauliques...)
  • Dynamiques sociales et territoriales (gouvernance, économie...)

Au-delà de ses activités de recherche, Sicmed a aussi pour ambition de développer des activités de formation et de transfert pour contribuer à une gestion plus raisonnées des anthropo-écosystèmes méditerranéens

Démarche et structuration[modifier | modifier le code]

SICMED s'appuie sur une démarche croisant approches disciplinaires et approches écosystémiques. Dans l’approche disciplinaire, des thèmes essentiels ont été identifiés :

  • Cycle hydrologique et gestion des ressources en eau,
  • Biogéochimie des eaux et des sols,
  • Fonctionnement du couverts végétal,
  • Systèmes de production agricole,
  • Dynamique sociale, économique et institutionnelles.

Dans l’approche écosystémique, les milieux étudiés représentent les principales situations du pourtour méditerranéen tant au plan des types d’écosystèmes que des types de problèmes d’évolution et de gestion existants ou envisagés :

  • Zones agricoles (pluviales et irriguées),
  • Terre de parcours, forêt, zones de transition (péri-urbains...),
  • Environnements singuliers (mines...).

Sites majeurs d'étude[modifier | modifier le code]

Les sites majeurs sont choisis pour être représentatifs des principaux anthropo-écosystèmes méditerranéens. Ils disposent de données his - toriques et bénéficient d’instrumentations et d’enquêtes actuelles. Ils illustrent bien les pressions responsables de l’évolution régionale. 5 sites sont actuellement en activité

Les prochains sites seront probablement en Algérie et en Espagne.

Réseaux thématiques[modifier | modifier le code]

Toutes les grandes questions socio-environnementales ne peuvent être abordées à partir des seuls sites majeurs. Des réseaux thématiques complètent donc le dispositif en permettant une vision ciblée sur un enjeu précis qui sera étudié en comparant les différentes zones d’étude du réseau. Six réseaux sont actuellement soutenus :

  • Cartag-Eau : Flux souterrains vers les lagunes
  • Metasim : Modélisation des transferts Sol-Végétation-Atmosphère,
  • Mine-Med : Activités minières, interactions contaminants-écosystèmes, interfaces santé-environnement-société,
  • Resamed : Recharge des systèmes aquifères,
  • R-OSMed : Erosion des sols,
  • Semafor : Stations expérimentales méditerranéennes forestières.
  • Indicateurs

D’autres réseaux sont en préparation pour intégration dans la dynamique SICMED

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Mistrals

Liens externes[modifier | modifier le code]

TerenoMed , programme allemand avec qui Sicmed a noué des relations de partenariats