Sièges réservés (Liban)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tous les sièges du parlement libanais sont réservés à la plupart des minorités confessionnelles du pays, en raison du système confessionaliste.

Cette répartition est inspirée de la période ottomane et du mandat français.

Le Pacte national en 1943 prévoyait la division confessionelle du parlement constitué de 99 députés :

Pour mettre fin à la guerre civile en 1989, l'Accord de Taef fut signé répartissant à égalité le nombre de sièges entre musulmans et chrétiens, soit 64 députés chacun.

Répartition par confession[modifier | modifier le code]

Confession Maronite Grec orthodoxe Grec catholique Arménien orthodoxe Arménien catholique Protestant Autre chrétien Sunnite Chiite Druze Alaouite Total
Effectif 34 14 8 5 1 1 1 27 27 8 2 128

Répartition par muhafazat et par district[1][modifier | modifier le code]

Année 2005 Sunnite Chiite Druze Alaouite Maronite Grec orthodoxe Grec catholique Arménien orthodoxe Arménien catholique Protestant Autre chrétien
Beyrouth 19 Beyrouth 1 2 1 1 1 1
Beyrouth 2 2 1 1 1
Beyrouth 3 2 1 1 2 1
Bekaa 23 Baalbeck, Hermel 2 6 1 1
Zahleh 1 1 1 1 2 1
Rashaya, Bekaa Ouest 2 1 1 1 1
Mont-Liban 35 Byblos, Kesrawan 1 7
Metn 4 2 1 1
Baabda, Aley 2 3 5 1
Chouf 2 2 3 1
Liban Nord 28 Akkar, Dinniyeh, Bécharré 5 1 3 2
Tripoli, Zghorta, Batroun, Koura 6 1 6 4
Sud Liban 23 Saida, Tyr, Zahrani, Bint-Jbeil 2 9 1
Marjeyoun, Hasbaya, Nabatieh, Jezzine 1 5 1 2 1 1
Total 128 27 27 8 2 34 14 8 5 1 1 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ar) « 2000 قانون الانتخاب » [« Loi électorale de 2000 »], sur elections.gov.lb,‎ (consulté le 20 juillet 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]