Président de la République libanaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Président de la République libanaise
(ar) رَئِيس الجمهوريّة اللبنانيّة
Image illustrative de l’article Président de la République libanaise
Sceau du président de la République libanaise

Image illustrative de l’article Président de la République libanaise
Titulaire actuel
Michel Aoun
depuis le

Création (autonomie)
(Indépendance)
Mandant Chambre des députés
Durée du mandat 6 ans
non renouvelable immédiatement
Premier titulaire Bechara El Khoury
Résidence officielle Palais présidentiel (Baabda)
Site internet http://www.presidency.gov.lb

Le président de la République libanaise est le chef de l'État du Liban. Le président est élu par le parlement pour une durée de six ans, qui n'est pas immédiatement renouvelable. Par convention depuis l'accord du Taëf, le président est toujours un chrétien maronite.

L'actuel titulaire de la fonction est Michel Aoun depuis le 31 octobre 2016.

Élection[modifier | modifier le code]

Trente à soixante jours avant l'expiration du mandat d'un président, le président de la Chambre des députés demande la tenue d'une session spéciale pour élire un nouveau président, qui choisit un candidat pour un mandat de six ans à bulletin secret dans lequel les deux tiers la majorité sont nécessaires pour l'élire[1]. Si aucun candidat ne remporte la majorité des deux tiers au premier tour, un second tour de scrutin est organisé dans lequel seule la majorité simple est requise. Un individu ne peut être réélu président que six ans après l'expiration de son premier mandat.

La constitution[2] exige que le président possède les mêmes qualifications qu'un membre du Parlement, que sont la citoyenneté libanaise et l'âge de vingt et un ans.

Bien que cela ne soit pas expressément mentionné dans la constitution, une entente connue sous le nom de Pacte national[3], convenue en 1943, limite habituellement le bureau aux membres de la foi chrétienne maronite . Ceci est basé sur un accord officieux entre le président chrétien maronite Bechara El Khoury et son premier ministre sunnite Riad Al Solh, conclu en 1943, quand le Liban est devenu indépendant de la France, et stipulait que le président de la République devait être un chrétien maronite, le premier ministre un musulman sunnite et le président du parlement un musulman chiite.

L'article 50 de la constitution du Liban exige que le président prête le serment suivant lors de la prise de fonction: "Je jure par Dieu Tout-Puissant d'observer la Constitution et les lois de la Nation Libanaise et de maintenir l'indépendance du Liban et son intégrité territoriale."

Rôle et responsabilités[modifier | modifier le code]

Comme indiqué dans la constitution, le président est le commandant en chef des forces armées libanaises et des forces de sécurité. Il peut nommer et révoquer le premier ministre et le cabinet, promulgue les lois adoptées par le Parlement peut également opposer son veto aux projets de loi et peut dissoudre le Parlement. En pratique, cependant, le Liban étant une république parlementaire, le président est essentiellement le dépositaire de pouvoirs de réserve et la fonctions est essentiellement symbolique.

Le bureau et la résidence officiels sont aux palais de Baabda, situé au sud-est de Beyrouth.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Constitution du Liban - Wikisource », sur fr.wikisource.org (consulté le 28 novembre 2017)
  2. « Constitution du Liban - Wikisource », sur fr.wikisource.org (consulté le 28 novembre 2017)
  3. « Quel avenir pour le Liban ? », sur www.senat.fr (consulté le 28 novembre 2017)