Shinonome (destroyer, 1927)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir Shinonome (destroyer).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shinonome.
Shinonome (東雲)
Image illustrative de l'article Shinonome (destroyer, 1927)
Le Shinonome en 1930.
Type Destroyer
Classe Fubuki
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Commanditaire Drapeau du Japon Japon
Commandé 1923
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 215 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 118,4 m
Maître-bau 10,4 m
Tirant d'eau 3,2 m
Déplacement 1 780 t
À pleine charge 2 080 t
Propulsion 2 turbines à gaz type Ro Kampon
3 ou 4 chaudières Kampon
2 hélices
Puissance 50 000 ch
Vitesse 38 nœuds (70 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d'action 5 000 miles nautiques à 14 nœuds (26 km/h)

Le Shinonome (東雲?) était un destroyer de classe Fubuki en service dans la Marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Shinonome (date inconnue).

À sa mise en service, le Shinonome rejoint la 11e division de destroyers de la 2e Flotte. Au cours de la seconde guerre sino-japonaise, il patrouille au large des côtes du sud de la Chine, et participe à l'invasion de l'Indochine française en 1940.

Au moment de l'attaque sur Pearl Harbor, le Shinonome est attribué à la 12e division de destroyers (3e escadre de destroyers) de la 1re Flotte, déployé du district naval de Kure. Du 4 au , le Shinonome couvre le débarquement des troupes japonaises à Kota Bharu, en Malaisie.

Le 16 décembre, il couvre les débarquements japonais au cours l'opération "B", l'invasion du Bornéo britannique. Le Shinonome est coulé le , après avoir été touché par deux bombes largués d'un hydravion à coque Dornier Do 24 X-32, du groupe d'aviation navale néerlandaise GVT-7. Le destroyer explose et coule avec la totalité de son équipage au large de Miri (royaume de Sarawak), à la position géographique approximative de 4° 24′ N, 114° 00′ E.

Il est rayé des listes de la marine le .

Une équipe de chercheurs est à la recherche des restes de l'épave depuis 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Brown, Warship Losses of World War Two, Naval Institute Press, (ISBN 1-55750-914-X)
  • Stephen Howarth, The Fighting Ships of the Rising Sun: The Drama of the Imperial Japanese Navy, 1895–1945, Atheneum, (ISBN 0-689-11402-8)
  • Hansgeorg Jentsura, Warships of the Imperial Japanese Navy, 1869–1945, US Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-893-X)
  • Andrew N. Nelson, Japanese–English Character Dictionary, Tuttle, (ISBN 0-8048-0408-7)
  • Anthony J Watts, Japanese Warships of World War II, Doubleday,
  • M J Whitley, Destroyers of World War Two: An International Encyclopedia, London, Arms and Armour Press, (ISBN 1-85409-521-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]