Shōzō Sakurai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Shōzō Sakurai
樱井 省三
Shōzō Sakurai

Naissance
Nagoya, Drapeau du Japon Japon
Décès (à 96 ans)
Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Allégeance Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Arme 33e division
28e armée
Grade Lieutenant-général
Années de service 1911-1945
Commandement Drapeau de l'armée impériale japonaise Armée impériale japonaise
Conflits Seconde guerre sino-japonaise
Campagne de Birmanie

Shōzō Sakurai (樱井 省三, Sakurai Shōzō?) ( - ) est un général de l'armée impériale japonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sakurai est né à Nagoya, bien que les registres officiels indiquent Hagi dans la préfecture de Yamaguchi[1]. Il sort diplômé de la 23e promotion de l'académie de l'armée impériale japonaise en 1911 puis de la 31e promotion de l'école militaire impériale du Japon en 1919. Il commence comme officier d'infanterie mais devient spécialiste du transport militaire. Il passe un bref moment en France comme attaché militaire. Dans les années 1930, il est instructeur à l'école militaire puis, de 1934 à 1936, commande le 77e régiment[2].

Sakurai est plus tard investigateur pour le département de planification du gouvernement et est chargé des installations portuaires puis attaché au quartier-général du transport maritime. En 1938, il devient inspecteur des installations portuaires de Chine centrale. Il est promu major-général en mars 1938.

En 1938, Sakurai est nommé à la tête d'un groupe d'infanterie de la 22e division, et en 1939, il est attaché au quartier-général de l'armée expéditionnaire japonaise de Chine centrale avant de devenir chef d'État-major de la 13e armée en Chine. Il est promu lieutenant-général en 1940.

En 1941, Sakurai devient commandant de la 33e division en Chine dans la 11e armée, et participe à l'invasion du Siam et de la Birmanie durant la campagne de Birmanie, puis est posté en garnison en Arakan[3]. En 1943, Sakurai est rappelé au Japon pour devenir chef du département des blindés au ministère de la Guerre. Cependant, en 1944, Sakurai retourne en Birmanie comme commandant de la 28e armée. Sa troupe envahit le Bengale (opération Ha-Go) en repoussant les Britanniques d'Imphal pour soutenir les armées japonaises lors de l'offensive U-Go. Le , la 28e armée est repoussée avec de sévères pertes et se replie. Le , Sakurai recule jusqu'à Moulmein qu'il tient jusqu'à la capitulation du Japon[3]. Il meurt à Tokyo à 96 ans et sa tombe se trouve au cimetière de Tama.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Japanese Wikipedia article
  2. Ammenthorp, The Generals of World War II
  3. a et b Louise, Burma: The Longest War

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Trevor N. Dupuy, Encyclopedia of Military Biography, I B Tauris & Co Ltd, (ISBN 1-85043-569-3)
  • Richard Fuller, Shokan: Hirohito's Samurai, London, Arms and Armor, (ISBN 1-85409-151-4)
  • Allen Louis, Burma: The Longest War, Dent Publishing, (ISBN 0-460-02474-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]