Servan (raisin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le servan, ou servant, est un raisin de table tardif dont le terroir se situait exclusivement dans les communes de Valbonne, Plascassier, Opio et Biot dans les Alpes-Maritimes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 1910 à l'initiative d'un certain monsieur Périssol, un cépage le Servant dont la provenance était probablement l'Hérault ou le Gard est développé dans une zone très limitée, sur des collines bien exposées à une hauteur de 200−300 m sur un sol argilo-calcaire développant des qualités gustatives particulières.

La production était exportée en Europe et avoisinait les 300−400 tonnes en 1929. Cannes et Nice en absorbaient 3 tonnes par jour[1].

Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, la concurrence des productions étrangères et les transports frigorifiques ont provoqué progressivement le déclin puis l'abandon commercial de cette production.

Aujourd'hui, une vigne communale et quelques vignerons valbonnais continuent à perpétuer la tradition.

Procédé[modifier | modifier le code]

Grappes de Servan

Vendange[modifier | modifier le code]

La vendange se fait de mi-octobre à mi-novembre. Les grappes les plus remarquables sont prélevées attachées à leur sarment qui doit faire une longueur de 25 cm environ et déposées à plat dans des corbeilles tressées permettant leur transport sans dommages.

Les grappes impropres à la conservation sont vinifiées.

Conservation[modifier | modifier le code]

Après un dernier contrôle et élimination des grains de raisin abîmés, les grappes sont placées dans des chambres de conservation : Les sarments sont plongés dans des bocaux en verre remplis d'eau. Chaque bocal accueille cinq à huit serments, les grappes pendant vers l'extérieur. Les bocaux sont déposés sur des étagères contre les murs.

Une surveillance quotidienne est nécessaire car la température à l'intérieur de la pièce doit être maintenue entre 4 et 5 degrés et le degré d'humidité constant afin d'empêcher les moisissures et le dessèchement du fruit.

Résultat[modifier | modifier le code]

Ce procédé, bien maîtrisé permet l'obtention d'un raisin de table tardif, sucré et doré pouvant être conservé jusqu'à Pâques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Streitz, Le Servan : Raisin d'hiver, "raisin à rafle fraîche", "raisin branchu", Congrès : La Vigne et l'Olivier. Entre Provence et Comté de Nice. Journée d'études, Cannes, France (17/11/2007) 2008, vol. 53 (125 pages), Draguignan, Annales de la Société scientifique et littéraire de Cannes et de l'arrondissement de Grasse, (ISSN 0995-9181).
  • Localisation : INIST - CNRS, Cote INIST : 25089, 35400018556697.0040.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice du Musée du Patrimoine de Valbonne

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :