Secma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

SECMA
illustration de Secma
Secma F16 sur le circuit de Clastres

Création 19 janvier 1996
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Aniche
Drapeau de la France France
Direction Daniel Renard (depuis 2005)
Activité Construction de véhicules automobiles
SIREN 403 457 427
Site web www.secma-performance.frVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 1 216 900 € en 2014[1]

Secma (Société d'Etude et de Construction de Mécanique Automobile) est un constructeur automobile français de roadsters et de buggys, créé par Daniel Renard en 1995, installé à Aniche, dans le Nord-Pas-de-Calais[1] .

Historique[modifier | modifier le code]

Secma F16 Turbo.

Secma est un constructeur automobile français, créé par Daniel Renard[2] en 1995, installé à Aniche, dans le Nord-Pas-de-Calais[3]. L'entreprise s’est construite à partir de la marque ERAD (en), société disparue de fabrication de voiture sans permis fondée par Daniel Renard au milieu des années soixante-dix[4]. Initialement installée à Lambres la société emménage à Aniche en 1995 sur 8 500 m2 d'entrepôts dans l'ancienne verrerie de Boussois[réf. nécessaire]. Le , l'entreprise est détruite par un incendie[5]. La société s'installe ensuite dans de nouveaux locaux plus modernes et fonctionnels.

En 2012, en parallèle à la production de son modèle phare, le roadster Secma F16, un nouveau modèle, sans permis, le Fun Lander, est lancé. En 2014, le F16 EVO, reprend le concept du F16 classique mais équipé d'un train arrière triangulé réglable, l'ajout d'une barre antiroulis avant et une crémaillère de direction plus directe. Lors du salon de l'auto de Genève, en , le Secma F16 Turbo est présenté officiellement. En 2017, SECMA présente le Fun Buggy, un modèle avec une garde au sol plus conséquente et un look Buggy, décliné sur la base du F16[6],[7],[8].

L'année 2020 marque la sortie du nouveau modèle Turbo, qui bénéficie d'un changement de motorisation suite à l'application de la norme WLTP. Ce modèle se voit donc équipé d'un tout nouveau moteur Peugeot PureTech développant 225 cv. Cette version gagne également une boite manuelle à 6 rapports, avec un différentiel autobloquant Torsen de série.

Les modèles[modifier | modifier le code]

Secma F-16.
Secma FunTech 340
Secma Fun Tech ou QPod
  • 2020 SECMA F16 TURBO 225 cv avec autobloquant Torsen de série. Moteur Peugeot PureTech 225 cv
  • 2017 Secma Fun Buggy : Buggy basé sur le Secma F16, version "baroudeur" du roadster avec une garde au sol de 220 mm et équipé de protections pour une utilisation tout chemin. [9]
  • 2016 Secma F16 Turbo : Cabriolet deux places de 657 kg équipé d'un moteur 4 cylindres turbocompressé d'origine Peugeot de 1 598 cm3 développant 205 ch [10]
  • 2008 Secma F16 : cabriolet deux places, équipé d'un moteur 4 cylindres d'origine Renault de 1 598 cm3 développant 105 ch[11]
  • 2006 SECMA Fun Runner : tricycle deux places à moteur Peugeot 4 cylindres de 1 360 cm3
  • Secma Fun Elec : roadster électrique en 2 versions: sans permis dès 14 ans de 6 kW et l’autre accessible avec le permis B de 15 kW et capable de 80 km/h[12].
  • Secma Fun Extre'm : roadster deux places, équipé d'un moteur bi-cylindre de 505 cm3[13]
  • Secma F440 : roadster deux places sans permis, équipé d'un moteur diesel de 440 cm3[14]
  • Secma Fun Lander : Pick Up deux places sans permis, équipé d'un moteur diesel de 440 cm3[15]
  • Secma Fun Quad : Buggy tout-terrain deux places à capote ouvrante, équipé d'un moteur Lombardini 340 cm3[16]
  • Secma Fun Tech : version ville du Fun Quad, jantes de moindre largeur et pneus route. Appelé Qpod (en) en Angleterre.
  • Secma Fun Tech 50: version 50 cm3 à 3 roues + stabilisateurs.
  • Secma Fun Buggy : Buggy tout-terrain deux places, ouvert, équipé d'un moteur Lombardini 340 cm3

Motorisation[modifier | modifier le code]

  • Moteur Peugeot 1 598 cm3 Puretech de 225 ch.
  • Moteur Peugeot 1.6 Turbo EP6 de 205 ch.
  • Moteur Renault 1.6 16s K4M Renault. Puissance de 105 ch pour 560 kg.
  • Moteurs Lombardini 505 cm3 essence pour le Fun 500, Lombardini 442 cm3 diesel à boite auto pour les Fun Lander et F440 DCI.
  • Moteurs Lombardini 340 cm3 à variateur pour les Fun Quad 340 cm3 et Fun Tech 340 cm3.

Liste des dirigeants[modifier | modifier le code]

  • Daniel Renard : fondateur[17]
  • Laurent Renard : responsable du développement
  • Gérard Houdart : responsable commercial

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « S.E.C.M.A. SOCIETE D'ETUDE ET DE CONSTRUCTION MECANIQUE AUTOMOBILE », sur societe.com, màj 1 mai 2020
  2. L'entreprise - Site officiel
  3. « Secma, le petit constructeur de fun oublié », sur Papas Pressés, (consulté le ).
  4. Frédéric Euvrard, « Secma Performance : Le cap des 100 Fun Buggy est franchi… », sur theautomobilist.fr, (consulté le ).
  5. Aniche : l'entreprise SECMA détruite par un incendie cette nuit - La Voix du Nord, 27 mai 2009
  6. Nicolas Meunier, « Secma Fun Buggy : le buggy made in France », sur Challenges, (consulté le ).
  7. Maxime Joly, « Essai Secma Fun Buggy : l’usine à sensations Made In France », sur larevueautomobile.com, (consulté le ).
  8. Benoît Alves, « FUN BUGGY #100 : SECMA fête sa centième ! », sur larevueautomobile.com, (consulté le ).
  9. « Fun Buggy, modernité et fun attitude / SECMA PERFORMANCE », sur SECMA (consulté le ).
  10. « Secma- Nouveau F16 TURBO - Gamme Secma Performance », sur www.secma-performance.fr (consulté le )
  11. Fiche technique de la F-16 - Site officiel
  12. Etienne Rovillé, « SECMA : du fun, de l’électrique, de la performance », sur larevueautomobile.com, (consulté le ).
  13. « SECMA Fun Extr'm 500 - Génération Sans Permis », Génération Sans Permis,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « SECMA F440 DCI (2011 - 2018) - Génération Sans Permis », Génération Sans Permis,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. « Secma Fun Lander : (2012 - 2018) - Génération Sans Permis », Génération Sans Permis,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « SECMA Fun Quad - Génération Sans Permis », Génération Sans Permis,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. www.mazars.fr Biographie:Daniel Renard

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]