Placide (saint)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saint Placide)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Placide (homonymie), Saint-Placide et Placide.
Placide de Subiaco
Benedetto, Mauro e Placido.jpg
Saint Maur sauvant de la noyade saint Placide à la demande de saint Benoît - (Fra Filippo Lippi)
Fonction
Abbé
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Fratrie
Flavia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Étape de canonisation

Placidus de Subiaco ou Saint Placide, saint de l'Église catholique, est un moine bénédictin, disciple de saint Benoît, qui a vécu au VIe siècle.

Vie[modifier | modifier le code]

Placide est né en 518 dans une ancienne famille de Rome. Il fut confié tout jeune à saint Benoît, pour être élevé à Subiaco. Il va dès lors partager la vie rigoureuse des moines. Il accompagna ensuite saint Benoît au Mont-Cassin où il mourut en 542.

On raconte qu'à son arrivée à Subiaco, le jeune Placide, envoyé par saint Benoît chercher de l'eau, allait se noyer dans le lac où il cherchait à puiser l'eau. Saint Benoît s'en apercevant, demanda à son autre disciple saint Maur d'aller lui porter secours. Saint Maur s'élança alors au secours de l'enfant, en marchant sur les eaux et le sauva de la noyade.

Homonyme[modifier | modifier le code]

Il a été confondu par des moines du Mont Cassin au XIIe siècle avec un autre Placide, martyr en Sicile sous Dioclétien, et dont la mémoire est également le 5 octobre.

Culte[modifier | modifier le code]

Saint Placide est célébré le 5 octobre dans le calendrier de l'Église.

Saint Placide dans l'art[modifier | modifier le code]

Le Martyre de Saint Placide et de ses compagnons par Luca Giordano

Placide est représenté comme un homme jeune, vêtu de la coule bénédictine, avec parfois une palme à la main (en souvenir de son martyre « supposé »). Le thème de saint Maur le sauvant de la noyade est le plus communément représenté :

Mère Geneviève Gallois (1888-1962), moniale de l'abbaye bénédictine Saint-Louis du Temple, rue Monsieur puis à Limon, a écrit et dessiné « La Vie du petit saint Placide », petite présentation humoristique des vertus monastiques.

Patronage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 105

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • La Vie des Saints pour tous les jours de l'année - Abbé L. Jaud - Tours - Mame - 1950.
  • Le Petit Livre des saints - Rosa Giorgi - Larousse - 2006 - (ISBN 2-03-582665-9)

Lien externe[modifier | modifier le code]