Saint Erkenwald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint Erkenwald
Auteur Pearl Poet (présumé)
Genre poème allitératif
Version originale
Langue moyen anglais
Titre Saint Erkenwald
Date de parution XIVe siècle

Saint Erkenwald est un poème allitératif en moyen anglais rédigé au XIVe siècle. Il ne subsiste que dans un seul manuscrit (MS Harley 2250) conservé à la British Library. Parfois attribué au Pearl Poet par le passé, cette attribution est aujourd'hui rejetée et son auteur est considéré comme inconnu[réf. souhaitée].

Long de 352 vers, le poème relate un miracle attribué à Erkenwald, un évêque de Londres du VIIe siècle. Le saint homme s'entretient avec la dépouille ranimée d'un juge breton mort avant la naissance du Christ. Jamais baptisé, ce juge est condamné à résider à jamais dans les limbes, malgré la bonté et l'équité dont il a fait preuve de son vivant. Ému par son histoire, Erkenwald verse une larme qui suffit à baptiser le défunt et à lui apporter la paix éternelle.

Cette histoire de « païen vertueux (en) » rappelle une légende similaire, très populaire au Moyen Âge, où les rôles de l'évêque et du juge sont tenus par le pape Grégoire le Grand et l'empereur Trajan.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Clifford Peterson (éd.), Saint Erkenwald, University of Pennsylvania Press, (ISBN 0-8122-7723-6).