Südfriedhof (Leipzig)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Südfriedhof ou cimetière du sud est de par ses 82 ha le plus grand cimetière de Leipzig. Situé autour du monument de la Bataille des Nations, le Südfriedhof est, après le Friedhof Ohlsdorf de Hambourg et le Südwestkirchhof Stahnsdorf de Berlin le plus vaste cimetière-jardin d'Allemagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le cimetière est antérieur au Monument de la Bataille des Nations qui le borde : alors que la construction du Völkerschlachtdenkmal s'est déroulé de 1989 à 1913, le Südfriedhof a été en projet à partir de 1879 et est inauguré le par le bourgmestre Carl Bruno Tröndlin (1835 - 1908) sur une surface de 54 ha. Les responsables de son aménagement était le directeur horticulturel de Leipzig Otto Wittenberg (1834 - 1918) et l'architecte Hugo Licht (1841 - 1923). Les sentiers du cimetière sont aménagés comme les motifs d'une feuille de tilleul, en clin d'œil à l'étymologie slave du nom de la ville : Leipzig ou « le lieu près des tilleuls » [1], en vue de réaliser un Gesamtkunstwerk d'art nouveau.

Avec le développement rapide de la ville pendant l'industrialisation, l'incorporation dans la commune de nouveaux lotissements et la population toujours croissante de la ville exige la construction d'un nouveau cimetière après l'ouverture du Nordfriedhof en 1881 dans le quartier d'Eutritzsch au nord.

Après que le premier enterrement eu lieu dans la I. Abteilung (division) juste après l'inauguration dans le courant de l'année 1886, le Südfriedhof resta pendant quelque temps impopulaire. Les citoyens de Leipzig lui préféraient le voisin Neuer Johannisfriedhof (Nouveau cimetière saint-Jean) qui se situait sur l'actuel Friedenspark (parc de la paix). Après que les arbres eurent grandi et que le caractère sylvestre du cimetière soit reconnaissable, le Südfriedhof devint plus populaire.

En son centre se dresse un ensemble de bâtiments néoromans dont la chapelle avec son clocher de 63 m de haut, le plus haut clocher dans un cimetière en Allemagne. Cet ensemble symétrique a été construit de 1907 à 1909 selon les plans de l'architecte Otto Wilhelm Scharenberg (1851 - 1920) selon le modèle de l'Abbaye de Maria Laach dans la région d'Eifel. Il comprend un crématorium et un colombarium.

En 1924 le cimetière était agrandi pour une surface totale de 63 ha. C'est depuis la Seconde Guerre mondiale que le cimetière couvre ses 82 ha actuel. La totalité des 3 474 victimes du bombardement de Leipzig reposent dans la XXVIIIe division.

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Le plus grand cimetière de Leipzig est aussi l'un de ses plus grand parc, où pousse de nombreuses essences. Dans le cimetière pousse quelques 10 000 rhododendrons qui peuvent avoir jusqu'à 4 m de haut. Outre les tilleuls, on peut trouver des arbres exotiques comme le liquidambar, le mahonia, le séquoïa de Chine, le chicot du Canada ou le ginkgo biloba. Il y a 60 espèces d'oiseaux répertoriées dans le parc. De nombreux écureuils roux s'y promène tôt le matin et dans la soirée des lièvres ou des renards sont visibles.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :