Sébastien de L'Aubespine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubespine et Châteauneuf.

Sébastien de L'Aubespine
Image illustrative de l’article Sébastien de L'Aubespine
Sébastien de L'Aubespine
Biographie
Naissance
Décès
à Limoges
Évêque de l’Église catholique
Évêque de Limoges
Évêque de Vannes
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé de Bassefontaine
Abbé de Mozac
Fonction laïque
Ministre de Charles IX
Ambassadeur de France en Espagne

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason Sébastien de l'Aubespine.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Sébastien de L'Aubespine, né en 1518 et mort le à Limoges, est un homme d'Église et diplomate français du XVIe siècle, ambassadeur de France en Espagne auprès du roi catholique de 1558 à 1562. Il est brièvement évêque de Vannes (1557-1558) puis évêque de Limoges pendant vingt-quatre ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Descendant d'une famille noble de Bourgogne, il est le fils de Claude de L'Aubespine, avocat au présidial d'Orléans et de Marguerite Le Berruyer, dame de La Corbillère. Il est le frère de Claude de L'Aubespine (mort en 1567), secrétaire d'État des rois François Ier, Henri II, François II et Charles IX.

Il est abbé de Bassefontaine[1], évêque de Vannes (1557-1558) puis de Limoges (1558-1582) et abbé commendataire de Mozac (1568-1570).

Il eut aussi d'importantes fonctions diplomatiques sous les règnes de François Ier et de ses successeurs. Il est ministre du roi Charles IX et signe sous son règne l'édit de Roussillon en 1564.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Liste Chronologique des évêques de Vannes, diocèse de Vannes.
  • Négociations, lettres et pièces diverses relatives au règne de François II, tirées du portefeuille de Sébastien de l'Aubespine, évêque de Limoges, Paris Louis, Paris, imprimerie royale, « Collection de documents inédits sur l’histoire de France », 1841.