Sébastien Hoog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sébastien Hoog à la guitare au Stéréolux
Concert d'Izia au Stéréolux à Nantes le 26 avril 2012

Sébastien Hoog est un guitariste français né le à Paris. Il est surtout connu en tant qu'accompagnateur d'Izïa Higelin dont il est le guitariste depuis 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors qu'elle n'a que 15 ans, Izïa Higelin est invitée à participer au Festival du Vent à Calvi. Elle a moins de six mois pour monter un groupe et un répertoire. Un bassiste, Antoine Toustou, ami de son père, lui propose son aide et lui présente un guitariste rencontré quelques jours auparavant. C'est ainsi que Sébastien Hoog rejoint le projet[1]. Plus qu'un simple sideman, il est un véritable complice qui a cosigné les musiques du premier album intitulé Izia et apporte un son de guitare très années 1970 au groupe.

Peu diffusé en radio parce que jugé trop rock[2], le disque atteint la trente-et-unième place des ventes en France et reste dans le Top 100 durant dix-sept semaines. Après les Victoires de la musique 2010, il atteint la vingt-quatrième place mi-mars 2010[3]. Le , Izïa annonce que l'album est disque d'or[4].

Aux Victoires de la musique 2010, le groupe reçoit deux récompenses : album pop/rock et révélation scène[5].

Le 14 novembre 2011, sort le second album d'Izïa, So Much Trouble. Sébastien y apporte autant qu'il a apporté au premier, signant ou cosignant de nombreux titres.

Sébastien Hoog est également compositeur pour les chanteuses françaises Barbara Carlotti et Daphné, qu'il a suivies en tournée et accompagne également Jeanne Cherhal dont il a réalisé l'album Histoire de J. Il a en outre accompagné, à la basse cette fois, le groupe Yodelice de septembre 2013 à février 2014.

Il est également connu pour avoir accompagné le groupe saintais Lysistrata sur le trajet Strasbourg-Besançon en mars 2017.

Matériel[modifier | modifier le code]

  • Guitares : Les Paul Custom 1973, Les Paul Custom 1955, SG Junior 1961, Télécaster 1963, Squier Stratocaster 1982.
  • Amplis : Marshall 2144 customisé VHM, Vox AC 30 1963, JMP 100 W 1972, Pro Amp Fender 1952.
  • Effets : Rotovibe Dunlop, Wah Wah Cry Baby 1973, Blues Pro MI, Cream Can Benrod, TS 808 Vintage et Boss TU-2 [6]

Discographie, collaborations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]