Rue des Italiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

9e arrt
Rue des Italiens
Situation
Arrondissement 9e
Quartier Chaussée-d'Antin
Début 26-30, boulevard des Italiens
Fin 3-11, rue Taitbout
Morphologie
Longueur 92 m
Largeur 13,5 m
Géocodification
Ville de Paris 4688
DGI 4759
Géolocalisation sur la carte : 9e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 9e arrondissement de Paris)
Rue des Italiens
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue des Italiens

La rue des Italiens est une voie du 9e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue des Italiens est une voie située dans le 9e arrondissement de Paris. Elle débute aux 26-30, boulevard des Italiens et se termine aux 3-11, rue Taitbout.

Elle est desservie par les lignes (M)(8)(9) à la station Richelieu - Drouot, par la ligne de bus RATP 20 et les lignes N15 NOCTILIEN.png N16 NOCTILIEN.png du Noctilien à l'arrêt Richelieu - Drouot.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle doit son nom à son voisinage avec le boulevard des Italiens qui tient son nom au Théâtre-Italien, occupé aujourd'hui par l'Opéra-Comique, qui y fut construit en 1783.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie est ouverte à partir de 1911 sous sa dénomination actuelle.

Un cours d'architecture de l’École centrale des arts et manufactures, par le professeur M. E. Arnaud, en 1923, est entièrement consacré à la percée de la rue des Italiens[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Immeuble au no 5 (photo prise en 2015).
  • Nos 5-7 : cet immeuble de style post-haussmannien a été construit en 1911 par l'architecte Alexis Falconnet[2]. Sa façade possède une horloge monumentale. Il fut autrefois le siège social du journal Le Temps, entre 1861 et 1942, puis siège social du journal Le Monde de 1944 à 1989[3] avant d'accueillir de 1999 à 2018 le pôle financier du tribunal de grande instance de Paris.

Références[modifier | modifier le code]

  1. M. E. Arnaud, Cours d'architecture et de constructions civiles, cours professé à l'École centrale des arts et manufacture en 2e année, troisième partie : « Percée de la rue des Italiens », Imprimerie des Arts et Manufactures, 1923.
  2. La Construction moderne, 1912, p. 299.
  3. Benoît Hopquin, « Les 70 ans du Monde : de A à Z, le journal en 26 caractères », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 10 mars 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]