Rue de Verdun (Nantes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rue de Verdun
Image illustrative de l’article Rue de Verdun (Nantes)
Vue depuis la rue de Strasbourg.
Situation
Coordonnées 47° 13′ 02″ nord, 1° 33′ 08″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Centre-ville
Début Place du Pilori
Fin Place Saint-Pierre
Morphologie
Type Rue
Forme Rectiligne
Longueur 210 m
Histoire
Création Moyen Âge
Anciens noms Rue de la Chaussée
Grande Rue
Haute-Grande-Rue
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue de Verdun
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue de Verdun
Géolocalisation sur la carte : Nantes
(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue de Verdun

La rue de Verdun est une voie située dans le centre-ville de Nantes, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La rue de Verdun est pavée et bitumée, en partie ouverte à la circulation automobile. Presque rectiligne, elle relie la place du Pilori à la place Saint-Pierre. Longue de 210 mètres, elle croise la rue de Strasbourg à la moitié de son parcours.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le nom de la voie fait référence à la ville de Verdun et de la bataille meurtrière qui s'y déroule en 1916, durant la Première Guerre mondiale. Si cette dénomination apparaît les plans avant 1914, c'est celle attribuée depuis à l'actuelle rue du Moulin qui faisait alors clairement référence à une « Dune verte »[1]. Édouard Pied indique que le nom de cette artère, avant cette date, était « Haute-Grande-Rue » et, qu'avant 1494, elle constituait, avec l'actuelle rue de la Marne (anciennement « Basse-Grande-Rue »), une voie dénommée « rue de la Chaussée »[2].

La partie entre le carrefour formé par les rues Saint-Denis et des Carmélites avec la place Saint-Pierre est une création de 1867. Cette partie s'est appelée « rue de l'Évêché prolongée », puis « rue Saint-Pierre ». Cette portion étant dans la continuité du reste de la « Haute-Grande-Rue », un changement de nom est appliqué en 1903 ; l'ancienne partie nord-est de la « Haute-Grande-Rue » est devenue la rue Saint-Pierre actuelle, tandis que l'ancienne « rue Saint-Pierre » est intégrée à la « Haute-Grande-Rue »[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Selon Camille Mellinet, la rue est très ancienne puisqu'il s'agissait selon lui, d'une ancienne voie romaine[2].

Il existait également un petit cours d'eau, le « ruisseau des Carmes », qui descendait l'artère depuis les hauteurs de Saint-Pierre pour se jeter dans l'Erdre, au niveau du couvent des Carmes[2].

Les immeubles qui la bordaient naguère étaient en si mauvais état que des descentes de police étaient régulièrement nécessaires pour procéder à l'évacuation de leurs habitants, craignant l'effondrement des édifices[2].

En 1867, l'artère est scindée en deux par le percement de la rue de Strasbourg.

Depuis 2012, la partie située à l'ouest de la rue de Strasbourg est devenue une voie piétonne qui, dans son ensemble, est restée très commerçante.

Architecture et bâtiments remarquables[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pajot 2010, p. 152
  2. a b c d et e Pied 1906, p. 135

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]