Rue d'Orchampt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

18e arrt
Rue d’Orchampt
Image illustrative de l’article Rue d'Orchampt
La rue d'Orchampt vue de la rue Ravignan.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Grandes-Carrières
Début 15, rue Ravignan et 13, place Émile-Goudeau
Fin 100, rue Lepic
Morphologie
Longueur 136 m
Largeur 3[réf. souhaitée] m
Historique
Dénomination Vers 1878
Ancien nom Rue Barthélemy
Géocodification
Ville de Paris 6843
DGI 6914
Géolocalisation sur la carte : 18e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 18e arrondissement de Paris)
Rue d’Orchampt
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue d’Orchampt
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue d’Orchampt est une voie du 18e arrondissement de Paris, en France. Elle est la rue de Paris avec le plus petit trottoir.[1]

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue d'Orchampt est une voie publique située dans le 18e arrondissement de Paris. Elle débute au 15, rue Ravignan et 13, place Émile-Goudeau, et se termine au 100, rue Lepic, après avoir formé un coude.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

L'origine du nom n'est indiqué dans aucun ouvrage.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie privée s'appelait « rue Barthélemy », vers 1860, avant de recevoir son nom actuel vers 1878.

Le 2 septembre 1914, durant la première Guerre mondiale, la rue d'Orchampt est bombardée par un raid effectué par des avions allemands[2].

Devenue une voie publique, elle est classée dans la voirie parisienne par un arrêté préfectoral du .

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

En littérature[modifier | modifier le code]

Dans sa nouvelle Le Passe-muraille, Marcel Aymé fait résider son personnage (monsieur Dutilleul alias Garou Garou) au « 75 bis » de la rue d'Orchampt.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tous "les plus petits" de Paris », sur Paris ZigZag | Insolite & Secret (consulté le 30 mai 2020)
  2. Exelsior du 8 janvier 1919 : Carte et liste officielles des bombes d'avions et de zeppelins lancées sur Paris et la banlieue et numérotées suivant leur ordre et leur date de chute
  3. « Newman Paul - Lettre autographe signée - Manuscripta », sur www.autographes-manuscripta.com (consulté le 28 octobre 2016).
  4. André Roussard, Les Peintres à Montmartre, Paris, Éditions A. Roussard, 1999, p. 300.
  5. Anne-Charlotte de Langhe et Aude Vernuccio, « Le cinoche à la trace », Le Figaroscope, 10 au 16 avril 2013, p. 6.
  6. « La rue d'Orchampt. L'Auberge espagnole », sur www.parisfaitsoncinema.com (consulté le 25 avril 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]