Rue Auguste-Comte (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6e arrt
Rue Auguste-Comte
image illustrative de l’article Rue Auguste-Comte (Paris)
La rue et le lycée Montaigne au carrefour avec la rue d'Assas.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Odéon
Début 66, boulevard Saint-Michel
Fin 57, rue d'Assas
Morphologie
Longueur 435 m
Largeur 20 m
Historique
Création 1866 (DUP)
Dénomination Arrêt du 10 novembre 1885
Ancien nom Rue de l'Abbé-de-L'Épée
Géocodification
Ville de Paris 0527
DGI 0551

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Auguste-Comte
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Auguste Comte est une voie située dans le quartier de l'Odéon du 6e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La voie est nommée en hommage à Auguste Comte (1798-1857), mathématicien et philosophe français, qui fonda l'école positiviste[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1866 est déclaré d'utilité publique le percement d'une rue dans l'axe de la rue de l'Abbé-de-L'Épée entre le boulevard Saint-Michel et la rue de l'Ouest (actuelle rue d'Assas)[2] ; en 1873, cette nouvelle voie est incorporée à la rue de l'Abbé-de-L'Épée[3], mais cette section est, en 1885, renommée « rue Auguste-Comte[4] ».

En 1963, sa partie située juste devant le jardin du Luxembourg, au niveau de l'avenue de l'Observatoire, prend le nom de « place André-Honnorat ». Sa partie située devant le jardin des Grands-Explorateurs Marco-Polo et Cavelier-de-la-Salle prend en 2011 le nom d'esplanade Gaston-Monnerville.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Plaque au no 3.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 118-119.
  2. Décret du 14 août 1866, [lire en ligne].
  3. Arrêté du 10 novembre 1873, [lire en ligne].
  4. Décret du 3 décembre 1885, [lire en ligne].
  5. Cécile Daumas, « Les grands écarts de Simone Weil », www.liberation.fr, 4 août 2016.

Articles connexes[modifier | modifier le code]