Rosemary Wyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rosemary Wyse
Naissance (61 ans)
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Domaines Astronomie
Institutions Université de Californie à Berkeley
Université Johns-Hopkins
Diplôme

B.Sc. en physique (spécialité astrophysique) au Queen Mary University of London

Ph.D. en astronomie à l'Université de Cambridge
Directeur de thèse Bernard Jones
Distinctions Prix d'astronomie Annie J. Cannon en
Brouwer Award (en) en

Rosemary F. G. Wyse (née le 26 janvier 1957) est une astrophysicienne écossaise spécialisée dans l'étude de la formation et l'évolution des galaxies et notamment de la Voie lactée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rosemary Wyse suit d'abord une formation en physique et astrophysique au Queen Mary University of London (avec l'obtention d'un Baccalauréat universitaire en sciences[N 1] en 1977) puis à l'Université de Cambridge jusqu'à l'obtention d'un Ph.D. en astronomie en 1983[1] avec sa thèse « The formation and evolution of galaxies »[2].

Rosemary Wyse part alors aux États-Unis en tant que chercheuse postdoctoral au sein de l'université de Princeton et de l'université de Californie à Berkeley où elle continue ses recherches sur la formation et l'évolution des galaxies, et en particulier la Voie lactée. Elle devient par la suite professeur au département de Physique et d'astronomie de l'Université Johns-Hopkins (Baltimore)[3] : Professeur assistante de 1988 à 1990, puis professeur associée jusqu'en 1993 et enfin titulaire d'une chaire à partir de juillet 1993[1].

Auteur de nombreuses publications dans des revues scientifiques prestigieuses, elle est notamment très impliquée sur les sujets des galaxies naines[1] et en particulier celles satellites à ou absorbées par la Voie lactée comme la galaxie naine du Sagittaire[4],[5]. Elle est ainsi naturellement impliquée dans le projet RAVE (en) (RAdial Velocity Experiment) dont le champ d'étude concerne justement les courants stellaires et en particulier le Courant du Sagittaire (en)[6].

Rosemary Wyse est lauréate du Prix d'astronomie Annie J. Cannon en 1986[7].

Pour ses travaux sur la formation de la Voie lactée et ses « services rendus à la communauté astronomique »[N 2], elle reçoit le Brouwer Award (en) en 2016[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Après trois années d'étude, cf. Baccalauréat dans les systèmes universitaires anglo-saxons#Baccalauréat en sciences
  2. Sont cités entre autres la présidence du Centre pour la physique d'Aspen de 2010 à 2013 et de la commission 33 (Structure and Dynamics of the Galactic System) de l'Union astronomique internationale, la vice-présidence de la Division VII (Voie lactée) de l'UAI, membre du conseil des observatoires de l'Association of Universities for Research in Astronomy, du conseil des publications de l'Union américaine d'astronomie, et du comité de relecture éditorial de Science (de l'Association américaine pour l'avancement des sciences)[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Rosemary Wyse, « Curriculum Vitae » [PDF], sur jhu.edu (consulté le 29 août 2016)
  2. (en) « The formation and evolution of galaxies », sur bl.uk (consulté le 9 septembre 2016)
  3. (en) « Rosemary F. G. Wyse », sur jhu.edu (consulté le 29 août 2016)
  4. (en) « Rosaly Wyse bio », sur stsci.org (consulté le 9 septembre 2016)
  5. (en) Rodrigo Ibata, Rosemary F.G. Wyse, Gerard F. Gilmore (en), Michael J. Irwin et Nicholas Suntzeff, « The Orbit and Survival of the Sagittarius Dwarf Galaxy », The Astronomical Journal, vol. 113,‎ , p. 634-655 (ISSN 0004-6256, lire en ligne)
  6. (en) Lisa De Nike, « First RAVE Data Offers Clues to Milky Way Evolution », The JHU gazette, vol. 35, no 22,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Annie Jump Cannon Award in Astronomy », sur aas.org (consulté le 29 août 2016)
  8. a et b (en) Sethanne Howard, « Brouwer Award for Dynamical Astronomy Goes to Rosemary Wyse », sur aas.org, (consulté le 9 septembre 2016)