Robert Lewis Reid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Robert Reid (peintre))
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un peintre américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reid et Robert Reid.
Robert Reid
Reid Robert Lewis The Yellow Flower aka The Artist-s Wife in the Garden.jpg

La fleur jaune de Robert Reid

Naissance
Décès
Nom de naissance
Robert Lewis Reid
Nationalité
Américain Drapeau des États-Unis
Activité
Formation
Mouvement
Influencé par
Œuvres réputées

Robert Lewis Reid né le à Stockbridge (Massachusetts) – mort le est un peintre impressionniste et un fresquiste américain. Il était membre des Ten American Painters.

Carrière[modifier | modifier le code]

Robert Reid étudia la peinture avec Otto Grundman à la School of the museum of fine arts de Chicago. En 1884 il se rend à New York pour étudier à la "Arts students league" puis part pour Paris se perfectionner à l'Académie Julian avec Gustave Boulanger et Jules Joseph Lefebvre. Ses premières toiles sont des paysans peints à Étaples. De retour à New York en 1889, il travaille comme portraitiste et devient professeur en arts plastiques à la « Cooper Union ». Ses peintures murales décoratives et ses dessins sur verre de couleur lui apportent la notoriété. Il participe avec d'autres peintres à la décoration du dôme du « Liberal arts building » pour la Columbian exposition qui se tient à Chicago en 1893.

En 1897 il rejoint les Ten American Painters et en 1906 devient membre de la National academy of design. Il peint des panneaux muraux pour la Bibliothèque du Congrès (Washington), la Cour d'appel à (New York) et le State House de Boston et un autre pour le pavillon américain lors de l'Exposition universelle en 1900 à Paris. En 1906 il exécute la décoration de dix fenêtres en verre coloré pour la Unitarian memorial church à Fairhaven. Il meurt en 1929 à Clifton Springs à New York.

Liens externes[modifier | modifier le code]