Robert Normandeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robert Normandeau
Image dans Infobox.
Robert Normandeau à la salle Claude-Champagne de l'Université de Montréal en 2017.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
Québec (Canada)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Robert Normandeau (, Québec, Canada) est un compositeur de musique électroacoustique résidant à Montréal, Canada.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Après des études musicales dans les années 1980 à l'Université Laval et à Montréal, il s'installe dans cette dernière ville et se spécialise en acousmatique (musique sur bande diffusée par un orchestre de haut-parleurs). Il se voit attribuer plusieurs prix, notamment le prix CAPAC-Université de Montréal, d'autres récompenses attribuées par des fondations privées, et reçoit des commandes. En 1991, à Montréal, il cofonde avec ses collègues compositeurs Jean-François Denis et Gilles Gobeil la société de concerts Réseaux des arts médiatiques, devenue Akousma[1].

Il travaille également avec des artistes d'autres disciplines. Il fait aussi du journalisme (SRC, bulletin de la Communauté électroacoustique canadienne, etc.) et enseigne l'acoustique, l'électroacoustique et l'enregistrement sonore (Université de Montréal)[2],[3],[4].

Citation[modifier | modifier le code]

« La musique est un art assez traditionnel : apprendre à jouer du violon, ça se fait à peu près de la même manière depuis 1000 ans, sauf que, dans notre domaine particulier, en composition électroacoustique, en musique électronique, technologique, numérique, puisque toutes ces appellations ont été utilisées au fil du temps, on vit la révolution en permanence. En fait, on est plutôt en mutation constante. Notre lutherie, nos outils évoluent en même temps que la science et les technologies.» [5] Malgré cette citation, Normandeau prône tout de même un certain conservatisme quant à la façon de présenter et parfaire la sonorité d'une pièce acousmatique.

Discographie[modifier | modifier le code]

Liste d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • Bédé (1990)
  • Le Cap de la tourmente (1984-85)
  • La Chambre blanche (1985-86)
  • Chat noir (1995)
  • Chorus (2002), bande 16 pistes
  • Clair de terre (1999)
  • Convergence Radio (1989)
  • Éclats de voix (1991)
  • Éden (2003), bande 16 pistes
  • Électre suite (2000)
  • Ellipse (1999)
  • L'Envers du temps (1998, 2000), guitare et bande
  • Erinyes (2001)
  • Erinyes pour Lucie (2005), système interactif; chorégraphie de Lucie Grégoire
  • Figures de rhétorique (1997), bande et piano
  • The Flautist (2001)
  • Fragments (1992)
  • Hamlet-Machine with Actors (2003), bande 16 pistes
  • Jeu (1989)
  • Jeu blanc (2001), bande et flûte
  • Kuppel (2006)
  • Malina (2000)
  • Matériau pour Médée (2005)
  • Matrechka (1986)
  • Mémoires vives (1989)
  • Musique holographique (1984-85)
  • Palimpseste (2005, 06)
  • Palindrome (2005-06)
  • Le Petit Prince (1994)
  • Puzzle (2003), bande 16 pistes
  • Le Renard et la rose (1995)
  • Rumeurs (Place de Ransbeck) (1987)
  • Spleen (1993)
  • StrinGDberg (2001-03), bande 16 pistes
  • Tangram (1992)
  • Tropes (1991)
  • Venture (1998)

Distinctions[modifier | modifier le code]

1999 : Prix Opus pour « Compositeur de l’année »

1999 : Prix Opus pour « Disque de l’année 1999 »

2002 et 2005 : Deux Masques pour la meilleure musique de théâtre remis par l’Académie québécoise du théâtre

Références[modifier | modifier le code]