Gilles Gobeil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gilles Gobeil
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gobeil.

Gilles Gobeil (27 septembre 1954, Sorel, Canada) est un compositeur de musique électroacoustique résidant à Montréal, Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études musicales à l'Université de Montréal (maîtrise en composition).

Lauréat des concours internationaux : Concours biennal de composition acousmatique Métamorphoses (Belgique, 2002, 2000) ; CIMESP (Concours international de musique électroacoustique de São Paulo, Brésil, 2001, 1999, 1997) ; Ciber@rt (Valencia, Espagne, 1999) ; Bourges (France, 1999, 1989, 1988) ; Stockholm Electronic Arts Award (Suède, 1997, 1994) ; Ars Electronica, Linz (Autriche, 1995) ; Luigi-Russolo, Varèse (Italie, 1987, 1989, 1988) ; Newcomp, Boston (États-Unis, 1987) ; et Brock University Tape Music Competition, St Catharines (Canada, 1985). Lauréat des concours nationaux : « Grand Prix 1993 » de la SOCAN (société canadienne du droit d'exécution) ; « Prix Robert Fleming 1985 » du Conseil canadien de la musique ; prix de composition de la SDE Canada (société canadienne du droit d'exécution) en 1984.

Sélectionné à de nombreux festivals nationaux et internationaux. Gilles Gobeil est membre de la Communauté électroacoustique canadienne (CÉC), compositeur agréé du Centre de musique canadienne (CMC) et cofondateur de la société de concerts Réseaux.

Discographie[modifier | modifier le code]

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Associations libres (1990), guitare électrique et bande
  • Le contrat (1996-2003)
  • Derrière la porte la plus éloignée… (1998)
  • Éclats de perle (2002)
  • Entre les deux rives du printemps (2006)
  • Là où vont les nuages… (1990-91), ondes Martenot, système interactif et bande
  • Nous sommes heureux de… (1992)
  • Nuit cendre (1995)
  • Ombres, espaces, silences… (2005)
  • La perle et l'oubli (1999-2002), ondes Martenot et bande
  • Point de passage (1997)
  • Projet Proust (1995, 2001)
  • Rivage (1986)
  • Soledad (1998, 2000), guitare et bande
  • Traces (1985)
  • Le vertige inconnu (1993-94)
  • La ville machine (1992)
  • Voix blanche (1988-89), ondes Martenot et bande

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]