Robert Folz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Folz.
Robert Folz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
DijonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Activités
Enfant
Autres informations
Membre de

Robert Folz, né à Metz en 1910 et mort à Dijon en 1996[1], était un médiéviste français, spécialiste de l’époque carolingienne. Il est notamment l'auteur du Couronnement Impérial de Charlemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Folz naît à Metz durant la première annexion, le 12 mars 1910. Il fait ses études secondaires à Metz, puis à la faculté de Nancy et enfin à l'université de Strasbourg[2]. Agrégé d’histoire en 1933, il part à Berlin préparer une thèse de doctorat sous la direction de Marc Bloch[3]. La guerre interrompt ses recherches. Après le débarquement des troupes alliées en Afrique du Nord, il s'engage comme interprète et participe à la libération de l’Italie et de la France[3]. Pour ses services, il reçoit la Medal of Freedom américaine[3].

Après la soutenance de sa thèse sur Charlemagne en 1949[1], il devient professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Dijon, poste qu’il occupe de 1950 à 1986[1]. Il dirige en particulier le département d'histoire de 1968 à 1978[4]. Ses recherches ont essentiellement été tournées vers l'histoire de l'Allemagne médiévale. Véritable médiateur entre la France et l'Allemagne[5], Robert Folz a contribué à faire connaitre, au public français, la tradition érudite allemande et ses historiens, dont Ernst Kantorowicz[6].

Membre de l'académie de Mayence, et correspondant de l'Institut de France et de la British Academy, il est nommé docteur honoris causa de l’université de Mayence[3]. Robert Folz décède le 5 mars 1996.

Il est le père de Jean-Martin Folz, homme d'affaires.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le souvenir et la légende de Charlemagne dans l'Empire germanique médiéval, 1950.
  • L'idée d'Empire en Occident, 1953.
  • Le Couronnement Impérial de Charlemagne (25 décembre 800), Paris, Gallimard, 1964.
  • La naissance du Saint-Empire, dans la série le « Mémorial des Siècles : Xe siècle » .Éditions Albin Michel, Paris 1967.
  • De l'Antiquité au Monde Médiéval, 1972.
  • Les saints rois du Moyen Âge en Occident (VIe-XIIIe siècles), 1984.
  • Les saintes reines du Moyen Âge en Occident (VIe-XIIIe siècles), 1992.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Notice d'autorité sur le site de la BNF.
  2. Séance du 3 avril 1997 de l'Académie nationale de Metz sur documents.irevues.inist.fr.
  3. a, b, c et d Biographie de Robert Folz sur regionalgeschichte.net.
  4. Hommage à Robert Folz sur le site de l'association des professeurs d'histoire et de géographie de Dijon.
  5. Robert Folz (1910–1996). Mittler zwischen Frankreich und Deutschland
  6. [William Chester Jordan, préface à The King's Two Bodies: a study in mediaeval political theology, Princeton University Press, 1997.]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Franz-Josef Felten, Pierre Monnet, Alain Saint-Denis (dir.), Robert Folz (1910–1996). Mittler zwischen Frankreich und Deutschland, Franz Steiner Verlag, Stuttgart, 2006.
  • Biographie de Robert Folz sur regionalgeschichte.net.

Liens externes[modifier | modifier le code]