Robert Folz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Folz.

Robert Folz, né à Metz en 1910 et mort à Dijon en 1996[1], était un médiéviste français, spécialiste de l’époque carolingienne. Il est notamment l'auteur du Couronnement Impérial de Charlemagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Folz naît à Metz durant la première annexion, le 12 mars 1910. Il fait ses études secondaires à Metz, puis à la faculté de Nancy et enfin à l'université de Strasbourg[2]. Agrégé d’histoire en 1933, il part à Berlin préparer une thèse de doctorat sous la direction de Marc Bloch[3]. La guerre interrompt ses recherches. Après le débarquement des troupes alliées en Afrique du Nord, il s'engage comme interprète et participe à la libération de l’Italie et de la France[3]. Pour ses services, il reçoit la Medal of Freedom américaine[3].

Après la soutenance de sa thèse sur Charlemagne en 1949[1], il devient professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Dijon, poste qu’il occupe de 1950 à 1986[1]. Il dirige en particulier le département d'histoire de 1968 à 1978[4]. Ses recherches ont essentiellement été tournées vers l'histoire de l'Allemagne médiévale. Véritable médiateur entre la France et l'Allemagne[5], Robert Folz a contribué à faire connaitre, au public français, la tradition érudite allemande et ses historiens, dont Ernst Kantorowicz[6].

Membre de l'académie de Mayence, et correspondant de l'Institut de France et de la British Academy, il est nommé docteur honoris causa de l’université de Mayence[3]. Robert Folz décède le 5 mars 1996.

Il est le père de Jean-Martin Folz, homme d'affaires.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le souvenir et la légende de Charlemagne dans l'Empire germanique médiéval, 1950.
  • L'idée d'Empire en Occident, 1953.
  • Le Couronnement Impérial de Charlemagne (25 décembre 800), Paris, Gallimard, 1964.
  • La naissance du Saint-Empire, dans la série le « Mémorial des Siècles : Xe siècle » .Éditions Albin Michel, Paris 1967.
  • De l'Antiquité au Monde Médiéval, 1972.
  • Les saints rois du Moyen Âge en Occident (VIe-XIIIe siècles), 1984.
  • Les saintes reines du Moyen Âge en Occident (VIe-XIIIe siècles), 1992.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Notice d'autorité sur le site de la BNF.
  2. Séance du 3 avril 1997 de l'Académie nationale de Metz sur documents.irevues.inist.fr.
  3. a b c et d Biographie de Robert Folz sur regionalgeschichte.net.
  4. Hommage à Robert Folz sur le site de l'association des professeurs d'histoire et de géographie de Dijon.
  5. Robert Folz (1910–1996). Mittler zwischen Frankreich und Deutschland
  6. [William Chester Jordan, préface à The King's Two Bodies: a study in mediaeval political theology, Princeton University Press, 1997.]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Franz-Josef Felten, Pierre Monnet, Alain Saint-Denis (dir.), Robert Folz (1910–1996). Mittler zwischen Frankreich und Deutschland, Franz Steiner Verlag, Stuttgart, 2006.
  • Biographie de Robert Folz sur regionalgeschichte.net.

Liens externes[modifier | modifier le code]